Match arrêté au Vélodrome

Arrosé de bombes agricoles et de projectiles en tous genres durant toute la première période, le gardien bastiais Jean-Louis Leca a du patienter jusqu'à la reprise de la seconde période pour être enfin protégé par le corps arbitral.

Monsieur Buquet a en effet décidé d'arrêter provisoirement la rencontre avant la reprise de la seconde période, et ce pendant un gros quart d'heure avant que le jeu ne puisse reprendre paisiblement.

À lire également

Ricevete a lettera