"Pas à Lille pour faire de la figuration"

5N3A4797.jpg

L'entraineur bastiais aborde cette ultime rencontre de la semaine avec ambition. Conscient des difficultés de son équipe lors des dernières sorties, il espère qu'elle mettra tout en oeuvre pour rebondir. Extraits...

Le 3è match de la semaine

« Nous avons travaillé sur la récupération. Je vais effectuer 2-3 changements pour apporter plus de fraicheur. Vu la fatigue et les matches difficiles ainsi que le terrain, je vais faire en fonction d’obtenir un résultat positif à Lille même si ce sera difficile vu qu’ils n’ont pas pris de but à domicile. Mais je ne pars pas là-bas pour faire figuration. »

 

L’état d’esprit

« Il y a de la fatigue supplémentaire par rapport aux objectifs que nous nous étions fixés à domicile. Il faut garder la tête froide, dans le positif et c’est ce que j’essaie de leur faire comprendre. Ca tournera à un moment. Je reste persuadé qu’avec le groupe que j’ai il y aura des jours meilleurs. Nous le mettons en pratique tous les jours à l’entrainement. »

 

La forme de Lille

« Lille reste l’un des favoris pour le haut de tableau. Ils ont une assise depuis des années. Malgré leur défaite, ils sont là. On a rien à craindre par rapport à ça. Il faudra jouer notre jeu en prenant plus de risques au niveau offensif quitte à mettre en position plus haute notre défense. »

 

Le manque de confiance offensif

« Comme je l’ai dit, on se créait pas mal de situations. Je ne suis pas inquiet car on arrive a déstabiliser pas mal d’équipes. Et on voit ce qui se passe face à celles qui jouent la défense. C’est a nous de comprendre ce genre de situation et de ne pas se livrer. On prend trop de contres et ce n’est pas normal. On a toujours perdu par la faute d’erreurs individuelles. Il faut corriger ça le plus rapidement possible. L’équipe est bonne et on peut bien voyager. »

 

La pelouse

« J’ai touché un mot au Président et c’est vrai qu’on ne peut pas mettre un jeu propre en place. Les joueurs sont nerveux et ce n’est pas évident. Je veux faire un jeu offensif. Ca favorise l’adversaire qui nous attend et évolue en contre. C’est délicat pour mes joueurs mais il faut faire avec. »

 

La série compliquée de septembre

« Je l’ai répété après nos premiers matches. Je savais que le plus dur serait à venir et on l’a vécu sur nos 2-3 derniers matches. J’ai fait un discours et j’espère qu’ils en sont conscients. Ce que je dis est vrai et il faut être exigeant. »

 

Le match de Lille

« J’ai bien réfléchi par rapport au système de jeu qu’on a pratiqué. Mon groupe et mes joueurs ont besoin de temps malgré que l’ont doit gagner des matches. J’ai maintenant une idée précise du système que je veux mettre en place. J’avais quasiment la même équipe que face à Metz car j’ai besoin que mes joueurs se prennent en charge. Désormais, il n’y aura plus de concession. Celui qui ne s’adaptera pas devra laisser sa place. »

 

L’expulsion de Cahuzac

« C’est un joueur très important. Je lui ai fait comprendre qu’il est tort ou pas, il doit être exemplaire à tous les niveaux. Il doit être irréprochable et c’est le seul reproche que je lui fais. Il va nous manquer. »

 

L’arbitrage

« C’est vrai que c’est assez difficile… Je mets toujours le bénéfice du doute et je n’aurai pas de discours négatif vis-à-vis des arbitres. Mais je ne pourrai pas tout accepter et je dois protéger mon groupe. J’ai maintenant un autre regard… »

À lire également

Ricevete a lettera