Soutien du SC Bastia au club de Luzenac AP

Au terme d’un nouveau marathon procédural, le club de Luzenac vient de se voir refuser par le conseil d’administration de la LFP le droit d’accéder en Ligue 2. Cette décision cruelle, qui prend le contrepied de la DNCG et du tribunal administratif de Toulouse, nous semble symptomatique des errements qui, d’année en année, se multiplient en matière d’applications des règlements. En cette triste affaire, le SCB ne peut s’empêcher de constater le soutien à géométrie variable de nombreux présidents de clubs. Impitoyables avec les faibles, complaisants avec les puissants, les bons comptes font les bons amis.

Par ailleurs, la problématique d’infrastructures qui sert aujourd’hui de prétexte pour empêcher Luzenac de récolter les fruits d’une accession acquise de haute lutte, peut aujourd’hui impacter plusieurs autres clubs, dont le notre. Alors que les clubs et villes qui ont eu la chance d’être choisis pour héberger tour à tour l’Euro 84, la coupe du Monde 1998, et bientôt le Championnat d’Europe 2016, ont lors de chaque décennie pu bénéficier d’enceintes dernier cri largement financées par l’Etat, les petits clubs sont aujourd’hui constamment soumis à un durcissement croissant de la règlementation en matière d’accueil, qui fait planer une sourde menace financière et sportive sur le long terme pour ceux qui ne pourraient injecter les millions d’euros indispensables aux canons et critères du moment.

Enfin, on ne peut qu’être étonné de l’attitude de la LFP qui applique ses règlements selon les dossiers dont elle est saisie : sa gestion du dossier Luzenac montre, à la différence du dossier Touré, qu’elle est capable de privilégier ses règlements à toute autre considération, décisions de justice comprises.

Pour toutes ces raisons, et parce que notre club s’est toujours élevé contre les injustices, nous tenons à apporter notre entier et amical soutien au club de Luzenac et à ses supporters dont on vient, en une seule réunion entre puissants, de ruiner des entières années de travail ainsi que toute possibilité de faire prospérer le sport de haut niveau dans leur microrégion.

À lire également

Ricevete a lettera