"Un point de gagné" pour Ghislain Printant

un-point-de-gagne-pour-ghislain.jpg

Retrouvez la réaction des deux entraineurs après le score nul de 0 à 0 entre les deux formations.

Ghislain Printant : «C'est un point de gagné au vu de la physionomie. Jean-Louis a fait ce qu'il fallait faire pour nous tenir debout dans ce match. Je tire un coup de chapeau aux garçons qui ont su résister face à une belle équipe qui nous a fait mal. On a arraché ce point, c'est bien car au moins on n'a pas perdu. On va se contenter des cinq points en trois matches, car aujourd'hui il était difficile de gagner vu notre effectif décimé offensivement, et cela a été de plus en plus compliqué au fil de la rencontre. Mon expulsion ? Quand on a une situation à dix contre onze en fin de match, et qu'on pense qu'il peut y avoir faute, cela peut l'expliquer, mais je m'excuse de cette expulsion et je le regrette. L'essentiel est que les garçons ont su répondre. Il faut l'accepter, mais d'un autre côté, il faudrait que l'on puisse comprendre que dans une situation de pression comme la course au maintien l'on puisse s'emporter. L'expulsion de Cahuzac est plus gênante pour nous, mais je ne peux pas lui en vouloir vu sa générosité.»

Bastia 0-0 Bordeaux : Conf. d'après-match de G... par SportingClubBastia

Willy Sagnol : «Par rapport à notre situation, c'est un point de gagné, mais sur ce match, c'est deux points de perdus. On peut être frustrés, même si je tire mon chapeau au gardien bastiais. Nous avons mis plus d'attaquants après l'expulsion de Cahuzac pour essayer de gagner. Mais ce que je regrette c'est de ne pas avoir vu les joueurs continuer à passer par les côtés alors que Bastia était en infériorité numérique. On a manqué d'efficacité. Thelin nous fera beaucoup de bien même si ce soir il a manqué de fraîcheur. C'est un joueur qui va au duel et c'est positif. On a malgré tout tendance à se mettre en danger seuls avec beaucoup de pertes de balle. On avait clairement dit vouloir produire du jeu en début de saison. Cela prend du temps, car parfois on croit qu'il y a des acquis et les semaines suivantes, on est démentis. Il y a des hauts et des bas, ce soir on est au milieu.»

À lire également

Ricevete a lettera