Bastia franchi un cap

Sans être étincelants, les hommes de François Ciccolini sont parvenus à obtenir un succès important aux dépens d'une équipe troyenne volontaire. Le doublé de Floyd Ayité donne ainsi de l'air aux bleus... Et c'est tant mieux !

Si la motivation était bel et bien au rendez-vous samedi dernier face à Lyon, on savait que les bleus devraient afficher du sérieux ce soir face à Troyes afin d'éviter une déconvenue. Dès lors, Cahuzac et les siens prenaient rapidement les choses en mains. Et sur une ouverture parfaite de Gaël Danic, Floyd Ayité venait faire trembler les filets dès la dixième minute de jeu au plus grand bonheur d'Armand-Cesari (1-0, 10').
On pensait alors se diriger vers une victoire facile et sans trembler, tant les turchini semblaient maitriser leur sujet, en témoigne un nouveau coup de tête de Ngando qui obligeait Dreyer à écarter le danger en corner.
Mais au fil du temps, l'équipe bastiaise laissait son adverse s'exprimer et commençait clairement à s'exposer... à tel point que la mi-temps était sifflée au bon moment par Monsieur Moreira.
L'homme en jaune, qui n'eut que peu de travail durant le premier acte, allait être l'acteur le plus en vue du second. D'abord en expulsant Leca très rapidement, avant d'en faire de même avec Perea puis Camus côté troyen. Le second expulsé côté aubois permettait même aux bleus de bénéficier de leur premier pénalty de la saison, que Floyd Ayité transformait avec brio... (2-0, 83').
De quoi gonfler à bloc le moral des troupes avant un déplacement à Reims samedi prochain.
FORZA TURCHINI !

À lire également

Ricevete a lettera