Cruelle désillusion pour les bleus

Après avoir remporté ses deux duels la saison passée, le Sporting a ce soir marqué un coup d'arrêt face à l'OGC Nice. Bien qu'ayant ouvert le score, il n'a jamais su trouver les arguments pour contrarier les plans d'une formation azuréene déterminée et bien en place. Il faudra réagir dès la semaine prochaine.

En recevant l'OGC Nice, les hommes de Ghislain Printant espéraient se refaire une santé, d'autant plus que leurs deux dernières sorties n'avaient pas été fructueuses. Les choses débutaient d'ailleurs plutôt bien puisqu'après un incroyable loupé de Brandao, c'est Danic qui débloquait le compteur de son équipe en inscrivant un somptueux but du pied gauche qui venait se loger en pleine lucarne d'Hassen. De quoi donner des idées aux niçois qui dix minutes plus tard, imitaient le numéro 8 insulaire par l'intermédiaire de Mendy qui ne laissait aucune chance à Leca d'une frappe limpide, elle aussi inscrite depuis l'extérieur de la surface. Le premier coup dur essuyé, les bleus allaient rapidement en encaisser un autre. Alors que la mi-temps se profilait, c'est Valère Germain qui saisissait l'opportunité de doubler la mise pour son équipe au pire moment pour le SCB.
Au retour des vestiaires, bien qu'armés de meilleurs intentions, Brandao et les siens ne trouvaient toujours pas le décalage. Et après quelques tentatives de changements de son entraineur, le Sporting voyait filer le temps. Et si Danic aurait peut-être pu espérer un pénalty, c'est Benhrama qui venait glacer Armand-Cesari dans les ultimes secondes de la partie, pour un troisième but qui venait sceller un scénario déjà bien avancé...

À lire également

Ricevete a lettera