"Drame national" : le 5 mai enfin reconnu

colle.jpg

Une plaque à la mémoire des victimes de Furiani a été dévoilée jeudi matin au Ministère des Sports à Paris en présence du Collectif, du Club et de nombreux élus.
C'est la première étape symbolique d'une série de commémorations nationales voulue par le Collectif et la population Corse.

Cela faisait des années que le collectif des victimes de Furiani demandait une reconnaissance officielle par l'Etat de cette catastrophe. "C'est l'hommage national qui est dû aux victimes du stade de Furiani, c'est la Nation toute entière qui leur transmet par ce message le fait de ne pas oublier", a d'ailleurs déclaré Thierry Braillard.

Le secrétaire d'Etat aux Sports a également confirmé que plus aucun match de football ne sera plus joué un samedi 5 mai sur les stades français. La date a été sacralisée, en accord avec la Fédération Française et la Ligue de Football Professionnel.

En Corse, un rassemblement était organisé au même moment devant les grilles de la Préfecture et du Conseil-Départemental à l'appel du Président du CD2B.

À lire également

Ricevete a lettera