François Ciccolini se sent "réconforté"

francois-ciccolini-se-sent-recon.jpg

L'entraineur bastiais s'est exprimé à l'issue de la rencontre face à Caen. Retrouvez sa réaction ainsi que celle de son homologue caennais.

Caen 0-0 Bastia : Conf. d'après-match de F... par SportingClubBastia

François Ciccolini : «On a fait une première mi-temps très moyenne, on a beaucoup subi, et en deuxième mi-temps il y a eu du mieux. C'est un nul équitable, on n'a pas tout bien fait, mais avec une équipe amoindrie je suis satisfait du résultat. Ce qui m'importait, c'était de voir de vraies attitudes professionnelles - ce que j'ai vu sur ce match-là, et cela me réconforte. Je félicite le groupe car il fallait se remettre en question, ce qui a été le cas. On a des joueurs usés mentalement, ce n'est pas facile de se remobiliser sur cette fin de saison, mais si on peut gratter une ou deux places au classement, notamment financièrement... Il nous reste un match à jouer à domicile à Angers, il faut bien finir devant nos supporters, notamment pour le dernier match de François Modesto avec Bastia.»

Patrice Garande : «On a fait une bonne première mi-temps, avec des situations, du pressing, c'était la mi-temps qu'on espérait faire. Après, notre deuxième mi-temps est à l'envers, avec un déchet incroyable, notamment sur coup de pied arrêté. Le point positif, c'est qu'on n'a pas pris de but, cela faisait longtemps que ça ne nous était pas arrivé. On avait la possibilité de jouer quelque chose après notre maintien, on ne s'est pas donné les moyens de le faire, d'où les regrets aujourd'hui. Il reste deux matches à Nantes et contre Bordeaux, on ne va pas jouer les touristes. Là on a joué une mi-temps, ça ne suffit pas pour gagner, et même sur la fin on ne sentait pas l'envie nécessaire. On a fait un match cohérent, mais il manque ce que j'aime dans le foot, des courses, du rythme, des frappes... Les joueurs font sûrement le maximum, mais le constat est là.»

À lire également

Ricevete a lettera