Hommage à M.Brunini et aux bleus disparus

DOC_20160303103932.jpg

A l’occasion de la rencontre de samedi un hommage particulier sera rendu à Michel Brunini, doyen des joueurs du SCB, disparu le 18 février dernier à l’âge de 89 ans.

Né en 1927, ce milieu de terrain (« inter gauche ») de formation a fait les beaux jours du Sporting durant la période d’après-guerre, remportant plusieurs titres régionaux et notamment le doublé Coupe de Corse-Championnat en 1946.

A l’issue de sa carrière de joueur en 1955, cet enseignant d’EPS est tout naturellement devenu un des principaux éducateurs du club. Entraineur des pupilles, des minimes puis de la sélection des cadets de Haute-Corse, il créa en 1975 l’école de football avec son complice Jean Franceschetti, contribuant à former plusieurs générations de joueurs professionnels insulaires.

Membre très actif de l’amicale des anciens du Sporting en compagnie de son coéquipier de toujours José Cinquini, Michel Brunini laissera une empreinte indélébile dans l’histoire du club. C’est pourquoi l’équipe professionnelle portera contre Lorient un brassard noir en sa mémoire.

Le moment de recueillement qui précédera le coup d’envoi sera aussi consacré à plusieurs supporters de toujours qui ont été rappelés à Dieu ces dernières semaines : Christophe Saliceti, 14 ans et Charles Andreani, 56 ans tous deux abonnés en tribune Sud. Thomas Bradaschia, âgé de 26 ans. Messieurs Serge Morganti, 58 ans et Joseph Costantini, 74 ans ainsi que mesdames Nicole Ercole 49 ans, Ursule Astima 62 ans et Marie-Josée Doncarli, 68 ans.

A l’ensemble de leurs proches le Sporting tient à présenter ses sincères et amicales condoléances. Qu’ils reposent en paix.

 

Photo : l’équipe du SCB vainqueur du championnat de Division d’Honneur en 1951, au stade Armand-Cesari (dans le fond l’ancienne tribune Nord).

À lire également

Ricevete a lettera