La douche froide

C'est donc sans discussion possible que le Gazélec d'Ajaccio a mérité sa victoire dans ce premier derby de l'histoire en Ligue 1 entre les deux formations. Après avoir pris le meilleur sur le GFCA par Brandao en tout début de partie, le Sporting s'est progressivement liquéfié avant de logiquement s'incliner face à son adversaire qui le devance désormais au classement.

On pensait bien que les bleus s'étaient mis sur la voie royale ce dimanche après-midi en ouvrant rapidement les hostilités sur un coup de tête de Brandao après un bon travail de Danic (1-0, 4'). Mais au fil du temps, ce sont les gaziers qui reprenaient confiance à tel point que Zoua ne se privait pas de remettre les deux formations à égalité sur un pénalty logiquement accordé par M. Millot peu avant la vingtième minute de jeu (1-1, 19'). Dès lors, les hommes de Thierry Laurey se lâchaient et posaient de plus en plus de difficultés à une formation bastiaise incapable d'aller au bout de ses convictions.
Et après une bonne entame de seconde période qui a l'instar de la première qui aurait pu lui permettre de reprendre les devants, Bastia allait de nouveau flancher à la suite d'un long flottement défensif qui profitait à Boutaib, lequel venait soulager les siens en inscrivant le deuxième but pour son équipe qui n'en demandait pas tant (1-2, 71').
Les jeux étaient alors faits dans un stade Armand-Cesari naturellement cueilli à froid, et la timide réaction bastiaise n'y changera rien. Grâce à sa victoire, le GFCA doublait les bleus et leur laissait place dans la zone rouge...

À lire également

Ricevete a lettera