L'anima Corsa !!!

Bien qu'amputé d'une large partie de ses joueurs cadres, le Sporting a ce soir puisé dans ses réserves pour venir à bout de l'Olympique Lyonnais. Combattifs et soutenus par un public survolté en fin de partie, les bleus ont anéanti les espoirs des joueurs de Génesio qui ont terminé le match en supériorité numérique. L'âme Corse est de retour !

Pour son retour sur le banc bastiais onze ans après l'avoir quitté, François Ciccolini avait réservé une surprise aux lyonnais en proposant un 4-4-2 avec un duo inédit en pointe : Brandao-Ngando. Dès les premières minutes de la partie, les bleus, bien que diminués, prouvaient qu'ils fallait compter sur eux ce soir. Ainsi, les rares tentatives lyonnaises pour la plupart du temps signées Lacazette ou Valbuena ne trouvaient pas le cadre. Il en était de même côté insulaire avec Kamano ou encore Brandao qui ne parvenaient pas à être décisifs en fin de première période.
Tout restait donc à faire dans cette rencontre âprement disputée et aux enjeux colossaux pour les deux formations. Et ce sont les lyonnais qui remettaient les gaz en premier mais la défense insulaire, emmenée par un duo de choc Squillaci-Peybernes tenait parfaitement le coup. Le temps défilait au stade Armand-Cesari, et l'on sentait que tout serait possible dans cette rencontre. Le public aussi. On jouait alors la 69è minute de jeu à Armand-Cesari. Ngandao délivrait le ballon parfait pour Brandao qui venait faire exploser de joie tout un stade (1-0, 69').
Il ne restait désormais qu'à faire bloc. Chose que joueurs et supporters s'employaient à merveille, en dépit de l'expulsion une nouvelle fois honteuse de Cioni en fin de partie. Mais après quasiment 7 minutes d'arrêts de jeu, M. Millot délivrait Furiani et le Sporting qui en l'emportant avec la rage, se redonnait un grand bol d'air au classement !
FORZA BASTIA !

À lire également

Ricevete a lettera