Le Gazélec a l'envie

Le Sporting enregistre une troisième défaite de rang ce dimanche à Ajaccio où il n'a pu empêcher le GFCA de l'emporter. Pourtant en avance au tableau d'affichage après l'ouverture du score de Ngando, les hommes de Ciccolini ont progressivement perdu le fil de la rencontre.

A l’image des supporters des deux camps qui ont répondu présent pour ce premier derby de Ligue 1 de l’histoire entre les deux formations du côté de Mezzavia, l’enjeu était lui aussi au rendez-vous. Et si en tribunes ce sont les bastiais qui se faisaient le plus entendre, c’est tout naturellement l’équipe de Thierry Laurey, fidèle à ses principes, qui se ruait à l’attaque. Mais un brin brouillons, ils laissaient rapidement les bastiais prendre leurs marques. Et c’est sans surprise que Ngando venait conclure un beau mouvement collectif dès la 9è minute de jeu. Du plat du pied, l’ancien rennais ne laissait aucune chance à Maury (1-0, 9’).
Contraints de réagir, les locaux ne parvenaient pas à se défaire de l’emprise bastiaise. Mais après avoir tenté se refaire la cerise sur coup de pied arrêté, les gaziers trouvaient la faille par l’intermédiaire de Boutaib qui mystifiait Leca d’une frappe enveloppée (1-1, 20’).
Dès lors, le GFCA n’allait plus laisser le soin aux hommes de Ciccolini de repartir vers l’avant. Car en dépit deux occasions bastiaises, ce sont les ajacciens qui parvenaient à doubler la mise par l’intermédiaire de Pujol qui se retrouvait à la conclusion d’une phase collective parfaitement emmenée (1-2, 37’).
L’heure de la pose venue, François Ciccolini en profitait pour lancer Brandao à la place de Kamano. Un changement qui n’apportait pas les résultats escomptés, puisque c’est le GFCA qui triplait la mise par Larbi sur pénalty (1-3, 63’).
Et alors que l’on se dirigeait tranquillement vers la fin des débats, le SCB reprennait quelque peu espoirs grâce au but de Cahuzac (2-3, 76’). Toutefois, les joueurs de Laurey parvenaient à contenir les dernières velléités bastiaises et décrochaient ainsi une victoire importante dans la lutte pour le maintien. Aux bleus de réagir…

À lire également

Ricevete a lettera