Le Sporting concentré sur l'essentiel

Bastia a ce soir fait le métier sur la pelouse de Louis-Dugauguez où il s'impose devant à Sedan (2-0). Il faut dire que les ardennais avaient mis du coeur à l'ouvrage, mais au final, ce sont les hommes de Printant qui repartent logiquement avec ce qu'ils étaient venu chercher.

L’année 2016 s’amorçait donc du côté des Ardennes pour des bleus qui venaient se frotter à une équipe du CSSA en quête d’exploit dans son stade.
Emmenés par Jean-Jacques Rocchi, les locaux débutaient d’ailleurs la partie tambours battants avec Vardin qui venait à deux reprises créer le danger devant les buts de Leca. Puis, c’était au tour de Oudrhiri de tenter sa chance peu avant la demi-heure de jeu, sans plus de succès. Il faut dire que les deux équipes se livraient à des échanges sur un rythme peu soutenu durant cette première période… comme en témoignent les tentatives de Ngando et Danic côté bastiais, ou encore Goba pour le compte des sedanais…
Le second acte repartait sous les mêmes auspices avec deux formations décidemment peu fringantes, le tout dans un climat de plus en plus froid.
A tel point qu’il fallait attendre la 64è minute de jeu pour voir la première véritable occasion de but bastiaise. Et une seule suffira. Idéalement servi par Diallo, Brandao, tout fraichement entré en jeu, venait catapulter de la tête le ballon dans les filets de Maeyens (0-1, 64’). Le plus dur était donc fait pour les bleus.
Et tout naturellement, ce sont les joueurs de Le Godd qui repartaient à l’abordage avec l’appui de leur public. Mais face à eux, Jean-Louis Leca se dressait en muraille et gardait son but inviolé jusqu’au terme des débats, juste avant que Gaël Danic ne décroche une frappe lumineuse durant les arrêts de jeu (0-2, 90')
En empochant son billet pour le tour suivant ce samedi à Sedan, les bleus gardaient ainsi le moral au beau fixe avant de se rendez dès la semaine prochaine dans la Capitale pour une toute autre histoire…
Forza Bastia !

À lire également

Ricevete a lettera