Le Sporting lance sa saison

Pour le dernier match amical de son stage de préparation à Combloux, le Sporting était opposé au Servette de Genève, club de 2eme division suisse. Une rencontre pour laquelle Ghislain Printant récupérait enfin Sébastien Squillaci. Après trois mois d’absence suite à une blessure à la cuisse, le défenseur faisait son grand retour en tant que titulaire. En revanche, le coach bastiais devait se passer des services de Gilles Cioni (cheville), Brandao (Adducteurs), Jebbour (cuisse) et Ayité toujours en phase de reprise suite à un retour tardif de vacances. Des absences qui perturbaient quelque peu le collectif bastiais en début de rencontre. Et dès la 6eme minute, les Suisses se montraient dangereux par l’intermédiaire de Kutesa qui éliminait Djiku pour se présenter face à Leca mais le portier bastiais se détendait parfaitement. Un avertissement qui réveillait les Bleus. Sur une ouverture parfaite de Marange, Koné partait seul au but mais sa frape ne faisait que chatouiller le montant droit du Servette (7eme). Très en jambe, Koné faussait, une nouvelle fois, compagnie à l’arrière-garde helvète et centrait pour Danic mais la frappe du milieu de terrain n’était pas cadrée (20eme). Emoussés physiquement par une lourde semaine, les Bleus avaient du mal à accélérer et les bons débordements de Palmieri (27eme) et Koné (31eme) ne trouvaient pas preneur. Il fallait attendre le dernier quart d’heure pour voir le Sporting passer à la vitesse supérieure. Sur une nouvelle ouverture de Marange, Koné s’offrait un coup du sombrero avant de décaler Kamano mais la frappe, un peu molle, du Guinéen était détournée par Muller (33eme). Deux minutes plus tard, c’était au tour de Danic d’ouvrir sur Kamano mais l’attaquant perdait de nouveau son duel. Les partenaires de Cahuzac poussaient de plus en plus et sur un coup franc de Danic, Squillaci ratait l’immanquable de la tête (40eme). Juste avant la mi-temps, c’était au tour de Palmieri de partir dans un magnifique sprint mais sa tentative s’envolait dans les nuages savoyards.
A la pause, Ghislain Printant décidait de faire souffler Squillaci et Palmieri et lançait Paybernes et Houri. Il ne fallait d’ailleurs que 3 minutes à l’ancien valenciennois pour se mettre en évidence sur une belle frappe de 25 mètres. Le même Houri récidivait à l’heure de jeu mais ne cadrait pas. Deux minutes plus tard, Modesto héritait d’une déviation de Peybernes mais ne trouvait pas le cadre. Ultra dominateurs, les Bleus allaient enfin finir par trouver trouver la faille. Pas par Houri qui à la 67eme minute touchait la transversale mais par Kamano. A la 68eme, le Guinéen allumait de 25 mètres et trouvait la lucarne de Muller. Enfin… Bien en place, les hommes de Ghislain Printant géraient parfaitement la fin de rencontre et s’offraient le premier succès de la saison grâce notamment à un énorme Jean-Louis Leca à la 90eme minute qui réalisait la parade du match face à Guillemenot.

À lire également

Ricevete a lettera