Le Sporting remet les pendules à l'heure

5N3A6581.jpg

Bastia enregistre ce soir un succès très important dans la lutte pour le maintien face à un concurrent direct. C'est en première période que les bleus ont fait le travail en inscrivant pas moins de trois buts, les trois de la tête. De quoi souffler après un mois de septembre plutôt pénible à vivre.

Contraints de réagir devant leur public, les camarades de Yannick Cahuzac attaquaient donc pied au plancher la partie. A tel point qu'après une première tentative infructueuse de Danic, Julian Palmieri venait place un coup de tête salvateur pour l'ouverture du score après seulement huit minutes de jeu, le tout sur un service du revenant Brandao.
Et les bleus n'en restaient pas là. A son tour, et en s'y reprenant à deux reprises, Toto Squillaci venait battre le portier toulousain à la demi-heure de jeu, dans un stade de Furiani conquis. Il faut dire qu'entre-temps, Jean-Louis Leca avait assuré le métier en s'interposant avec brio devant Braithwaite.
Et alors que l'on se dirigeait vers le quart d'heure de répit, Squillaci, encore lui, venait sonner les toulousains en plaçant une nouvelle tête sur un corner parfaitement botté par Diallo. 3-0 à la pause, Bastia pouvait souffler.
Car plus aucun enseignement n'allait être à tirer en seconde période, au cours de laquelle les bleus se contentaient de gérer leur avance et de surtout savourer un succès qui les fuyait depuis près d'un mois de compétition.

Forza turchini !

À lire également

Ricevete a lettera