Le Sporting s'enfonce

Le Sporting enregistre ce soir une bien pâle défaite à La Mosson face à un adversaire pourtant peu inspiré. Avec une septième défaite en huit rencontres, c'est avec le couteau sous la gorge qu'il accueillera Caen samedi prochain à Furiani...

Un virage important attendait le Sporting ce soir à la Mosson entre deux adversaires en mal de points et par conséquent dans le doute. Et la première période allait parfaitement refléter cette donne. Car en dépit d’une certaine maitrise bastiaise, aucune réelle occasion n’était à mettre à l’actif des hommes de Printant qui se heurtaient la plupart du temps à l’arrière-garde languedocienne. Pour être clair, seule une frappe de Floyd Ayité peu avant le quart d’heure de jeu était à mettre à leur actif, mais cette dernière était venue s’écraser non-loin du montant de Pionnier.

Désireux de mieux faire au retour des vestiaires, les coéquipiers de Cahuzac appuyaient sur l’accélérateur. Mais la frappe enroulée de Ngando, la tentative du droit d’Ayité ou encore une reprise de Ngando ne permettaient toujours pas au Sporting de débloquer son compteur. Et à force de vendanger, Bastia allait se faire contrer… par l’arbitre ! M. Miguelgorry remettait en effet involontairement le ballon dans les pieds des montpelliérains qui actionnaient leur contre et offraient à Boudebouz l’opportunité d’inscrire à l’entrée de la surface un but imparable pour Jean-Louis Leca (0-1, 63’)… Mené sur la première demi-occasion montpelliéraine, le Sporting n’avait pour d’autre alternative que de réagir et son coach en premier lieu qui effectuait un premier changement avec l’entrée de Raspentino à la place de Danic. Mais alors qu'un sursaut d'orgueil était attendu, le Sporting lui ne répondait plus. Et malgré deux nouveaux changements, c'est Montpellier qui enfonçait le clou sur une belle réalisation de Ninga (0-2, 88') et renvoyait le Sporting à ses soucis...

À lire également

Ricevete a lettera