Première défaite pour les bleus

Accroché dans les dernières secondes par le GFCA pour sa première sortie de la saison, le Sporting était à la recherche de son premier succès dans sa préparation au moment d’affronter Evian Thonon-Gaillard. Pour ce premier match amical programmé durant leur stage en Savoie, les Bleus pouvaient compter sur le retour de François Kamano, préservé face au Gazelec. En revanche Sébastien Squillaci et Floyd Ayité étaient, eux, dans les tribunes. Les deux hommes, encore trop juste pour reprendre la compétition, suivent pour le moment un programme spécifique. Pour le reste, Ghislain Printant disposait de tout son groupe et optait même pour certains tests avec la titularisation de Djiku et Ba mais surtout le placement de Palmieri dans l’entrejeu. Mais face à une équipe d’Evian visiblement désireuse d’impressionner son nouveau coach, Safet Susic, les premières minutes s’annonçaient difficile pour le Sporting. Il fallait attendre la 10eme minute pour voir les Bleus enfin à la manoeuvre. Sur un beau mouvement de Ba, Danic était servi au second poteau. Son centre en retrait trouvait Palmieri mais la frappe du milieu de terrain n’était pas cadrée. Peu importe, le match était lancé pour les partenaires de Modesto. Dans la foulée, Marange ouvrait de 30 mètres pour Danic qui se présentait seul face à Leroy mais perdait son face-à-face (14eme). Plus incisif dans le jeu, les hommes de Printant n’en restaient pas moins sous la menace de l’ETG. Et à la 23eme minute, il fallait un énorme Jean-Louis Leca pour sauver la baraque. Tout d’abord sur un duel face à Bruno puis dans la foulée pour aller chercher une frappe de Keita. Malgré l’étouffante chaleur sallanchoise, les deux équipes imposaient un rythme intéressant et le Sporting était tout proche d’ouvrir la marque sur une erreur de main de Leroy bien pressé par Brandao. Malheureusement, Betao dégageait sur sa ligne (27eme). Brandao qui, huit minutes plus tard, partait à la limite du hors jeu pour centrer vers Palmieri dont la frappe passait de peu à côté de la lucarne (35eme). Bousculés mais plein de générosité les Bleus accéléraient en fin de mi-temps. Sur un centre de Jebbour, Ba remisait de la tête dans la surface mais Leroy devançait de justesse Sadio Diallo (38eme). Pas plus de réussite pour Brandao qui avant la mi-temps ne cadrait pas sa tête. A la reprise, Ghislain Printant injectait du sang neuf à son équipe avec les entrées de Peybernes, Keita, Maboulou et Cioni. Pourtant, c’est Evian qui se montrait le plus dangereux et il fallait encore un grand Leca pour garder le but inviolé. Tout d’abord à la 52eme minute sur une magnifique envolée puis sur un nouveau duel gagné face à Bruno. Et quand Leca n’était pas là, c’était Peybernes qui faisait le ménage et sauvait les siens (55eme). Et les Bleus dans tout ça ? Il fallait patienter jusqu’à l’heure de jeu pour voir Diallo inquiéter Hansen mais sa tête était claquée au dessus de la transversale. Un Hansen tout heureux de voir, dix minutes plus tard, la frappe de Koné dévissée après un superbe rush de Kamano. Le Sporting laissait là passer sa chance. Déjà avertie sur un coup franc pleine barre d’Abaroile à la 74eme minute, la défense bastiaise craquait deux minutes plus tard sur un nouveau coup de pied arrêté du milieu évianais qui, cette fois, trouvait la lucarne. Un coup de massue pour des Bleus qui, pourtant, allaient se relever rapidement. A la 83eme minute, Jebbour centrait en retrait pour Koné. L’attaquant bastiais s’y reprenait à deux fois mais parvenait à tromper Hansen. Pas de quoi se réjouir puisqu’à la dernière seconde Kaye venait offrir la victoire à Evian. Un coup dur pour les Bleus qui pourront redresser la tête face au Servette de Genève, samedi.

À lire également

Ricevete a lettera