Sempre vivu !

Le Sporting confirme son redressement ce soir en venant à bout de Montpellier sur le score de un but à zéro. Avec désormais vingt-cinq points au compteur et quatre d'avance sur Guingamp, son futur adversaire et premier relégable, les coéquipiers de Cahuzac peuvent respirer.

En accueillant Montpellier en ce samedi soir à Armand-Cesari, Bastia savait qu'il n'avait pas le droit à l'erreur. A égalité de points avec la formation héraultaise au coup d'envoi, il se devait de rectifier le tir et prendre les devants. C'est chose faite, et c'est tant mieux.
Grâce à une belle débauche d'énergie et une volonté clairement affichée, c'est Floyd Ayité, qui pour son retour, est venu offrir la victoire aux siens sur un service parfait de Florian Marange, juste après la reprise (1-0, 48'). Il faut dire qu'avant-cela, les deux formations s'étaient observé durant toute la première période, hormis il est vrai cette tête de Julian Palmieri qui était venu mourrir sur la barre transversale de Pionnier juste avant le quart d'heure de répit.
Ce but d'avant aura en fait suffit à des bastiais sûrs de leur coup, même s'il est vrai que la partie aurait pu basculer d'un côté comme de l'autre après les expulsions de Fofana pour un vilain geste puis de Congré pour un tacle spectaculaire sur Ayité. Car réduites à dix, les deux équipes profitaient alors des espaces, et Ayité côté bastiais manquait de peu la balle du 2-0, tandis que Yatabaré ou encore Boudebouz, en toute fin de rencontre, venaient faire passer un frisson dans le dos du stade Armand-Cesari mais Jean-Louis Leca veillait au grain.
Le Sporting venait là de remporter un succès primordial dans sa course au maintien, profitant également des résultats favorables de la soirée.
Rendez-vous désormais mardi pour poursuivre l'aventure en Coupe de France, avant de tenter l'exploit du côté de la Bretagne samedi prochain.

Forza Bastia !

À lire également

Ricevete a lettera