Le Sporting frappe un grand coup

C’est un Bastia conquérant qui a débarqué en Bretagne ce samedi, avec un 11 de départ quasiment inchangé par rapport à celui qui affrontait Paris la semaine passée. Seul Thievy Bifouma remplaçait sur la feuille de match Lassana Coulibaly, dans une formation plus offensive. Côté Lorientais, après la défaite face à Caen dans un scénario rocambolesque, la volonté était de confirmer les bonnes intentions devant le public du Moustoir.

C’est pourtant le Sporting qui se montrait plein d’allant dans la première période de cette rencontre. Solide défensivement, sachant repousser les tentatives bretonnes des vingt premières minutes, les bleus laissent les Lorientais faire valoir leurs arguments sans pour autant subir. A la 25e minute, le feu-follet Saint-Maximin était récompensé de ses efforts à la fois offensifs et défensifs, inscrivant un but magnifique d’une frappe enroulée à plus de vingt mètres des buts. Dans la foulée, l’arbitre exclut le lorientais Ndong qui venait de commettre une grosse faute sur Mehdi Mostefa. Le Sporting se retrouve menant d’un but à zéro et en supériorité numérique sur la pelouse du stade Yves Allainmat. Les bastiais sauront profiter de cet avantage en multipliant les assauts sur la cage de Lecomte. Une belle combinaison entre Thievy Bifouma et Alexander Djiku manque de doubler la mise à la 33e. Ce sera chose faite par Enzo Crivelli qui enfonce le clou à la 37e minute en inscrivant lui aussi son premier but de la saison. Les deux recrues se montrent vraiment à leur avantage dans ce match, et la mi-temps se conclut quelques minutes plus tard sur cette note très positive d’un Sporting généreux et plein de maîtrise.

Les bleus pénètrent en seconde mi-temps avec les mêmes intentions, même si l’intensité du match est forcément moindre du fait de l’infériorité numérique des hôtes du soir. Dès la 48e minute, Nangis qui venait de remplacer Sadio Diallo à la mi-temps décoche un tir sur le côté gauche, qui frappe le poteau lorientais. Dix minutes plus tard le Sporting obtient un penalty pour tripler la mise sur une faute de Lindsay Rose ! Mais malheureusement Enzo Crivelli ne se fera pas justice lui-même, Lecomte effectuant un bel arrêt. La suite du match est beaucoup plus molle, les Lorientais éreintés ayant du mal à mettre en difficulté des Bastiais bien regroupés. La fin de la partie se fera à l’avantage des Bastiais qui démultiplieront les pénétrations dans la surface lorientaise, sans parvenir pour autant à enfoncer le clou. Les Lorientais termineront le match à 9 après une bousculade sur l’arbitre à la 77e minute, ce qui occasionna d’interminables palabres sur le terrain et un long arrêt de jeu. A la 82e minute, sanctionnant les errements d'une défense lorientaise aux abois, Enzo Crivelli inscrit un doublé sur une énième percée bastiaise. Le match se termine sous les huées du public merlu devant une équipe locale résignée, sur un score de trois buts à zéro pour les turchini.

Plus qu’une victoire pour le Sporting, c’est une démonstration de force. Un match qui permet de se mettre dans les meilleures dispositions avant un second déplacement consécutif à Caen la semaine prochaine !

À lire également

Ricevete a lettera