Un Sporting toujours en rodage

Pour son avant-dernière sortie de sa préparation d’avant-saison, le Sporting avait rendez-vous en Allemagne pour affronter l’Eintracht Brunswick, 8eme de deuxième division allemande l’an passé et outsider dans la course à l’accession cette saison.

Un joli morceau donc pour des Bleus moins de pouvoir compter sur toutes leurs forces vives pour cette rencontre. En effet, aux absents connus depuis plusieurs jours que sont Florian Raspentino, Chester Diallo et Gilles Cioni sont venus se rajouter, ces dernières heures, Sadio Diallo et Gaël Danic. Sans oublier François Kamano parti, jeudi, pour Bordeaux. Fort heureusement, François Ciccolini pouvait compter sur le retour d’Alexander Djiku mais surtout sur ses deux dernières recrues : Thievy Bifouma et Allan Saint-Maximin. Les deux hommes étaient d’ailleurs alignés à la pointe de l’attaque bastiaise dès le coup d’envoi en compagnie de Jerson Cabral. Le Néerlandais qui était le premier à se montrer dangereux sur une belle frappe de 18 mètres qui passait de peu à côté (1ere). Bien en place dans les premières minutes, les Bleus allaient, pourtant, se faire surprendre sur la première incursion allemande. Sur un centre venu de la droite, Abdullahi, libre de tout marquage, plaçait une tête imparable (3eme). Cueilli à froid, le Sporting évitait le pire cinq minutes plus tard sur une nouvelle tête d’Abdullahi, bien captée par Leca. Face à une équipe très rugueuse et dans le pur style allemand, les partenaires de Yannick Cahuzac avaient du mal à trouver les espaces en début de rencontre. Il fallait attendre la 18eme minute et une superbe frappe de Keita pour voir les Bleus se montrer dangereux. Malheureusement, Engelhardt réalisait un énorme arrêt ! Un portier de nouveau à la parade à la 27eme minute sur un joli numéro de Cabral. Dans une rencontre où le physique prenait le pas sur le jeu, les Bastiais se voyaient offrir une vraie opposition et les 22 acteurs ne se faisaient aucun cadeau sur le terrain. Du coup, peu d’occasions et un retour aux vestiaires sur ce petit avantage en faveur des locaux. Contrairement aux premières sorties amicales, François Ciccolini décidait de conserver son ossature durant la pause et ne changeait que Cabral pour Acheampong. Visiblement vexés par une première période compliquée, les Bleus repartaient pied au plancher. Et sur une chevauchée de près de 40 mètres, Saint-Maximin était tout près d’égaliser mais Engelhardt remportait son duel. Plus joueur avec notamment un Saint-Maximin très en jambe, le Sporting poussait en ce début de seconde période. Mais sur un contre parfaitement mené, Biada venait fixer Leca pour doubler la mise (60eme). Touché mais pas coulé, le Sporting réagissait sur un long dégagement de Leca. Bien servi, Bifouma partait tout seul au but avant de servir Acheampong qui, en deux temps, et d’une belle frappe enroulée réduisait le score. Une joie de courte durée puisque sur la remise en jeu allemande, Kumbela venait corser l’addition. Et comme un coup dur n’arrive jamais seul, Yannick Cahuzac était expulsé pour un second carton jaune totalement inexistant (79eme) ! En infériorité numérique, le Sporting allait même craquer une dernière fois dans les arrêts de jeu.

Après l’ACA, le Sporting concède donc sa deuxième défaite lors de sa préparation. Mais face à une équipe solide et très rugueuse dans les impacts, les Bleus se sont offerts une vraie opposition en vu du championnat qui débutera dans quinze jours. Si la victoire n’était pas au bout, ce soir, cette rencontre aura permis de voir à l’œuvre les nouvelles recrues. Prochain rendez-vous le 6 août à Furiani face au Genoa !

À lire également

Ricevete a lettera