Gaël Danic : "On ne va pas à Lyon pour visiter le stade"

"On ne va pas à Lyon pour visiter le stade mais pour en ramener quelque chose. Il faut savoir tirer les leçons des matchs précédents. Il faut être décisifs.

On n'a pas fait de gestes farfelus, on a fait ce qu'il fallait, Dijon si on en met 3 ou 4 il n'y a rien à dire. C'est sur le plan mental : si on arrive à mettre des buts ça va nous libérer pour le dernier geste. On a un groupe soudé à la base. Quand on discute, on veut vraiment tirer le côté positif de ce qu'il se passe.

Nous on voit la bouteille à moitié pleine : on fait de bonnes prestations défensivement et offensivement.

Ce qu'il manque c'est le réalisme, le discours est borderline : il peut passer d'un côté négatif à positif. On a juste pris un coup de bambou avec la blessure de Toto, mais sur le plan sportif on est costaud. On n'a jamais été vraiment mis en danger, tous les buts qu'on prend sont évitables. Il y a un avenir plus doré qui s'annonce pour nous. Ce qui est valable dans un sens est valable dans l'autre : on est capable de faire un résultat.

L'OL est une machine de guerre mais ils n'ont pas enchaîné que de bons résultats. On doit les embêter. On est pas plus c*ns que les autres !

Dijon est l'un des meilleurs matchs qu'on ait fait. On a fait le match qu'il fallait. Il faut s'appuyer dessus. 

On est sorti de ce match on avait l'impression qu'on avait perdu. On ne se contente pas de peu, et ça c'est bien."

À lire également

Ricevete a lettera