Lyon-Bastia : Schneider à u fischju