5 mai : le Comité de Pilotage communique

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le Comité de Pilotage de la Tragédie de Furiani* tient à remercier l’ensemble des personnes et institutions qui se sont manifestées auprès des victimes à l’occasion des célébrations des 20 ans de la catastrophe. Ainsi, notre reconnaissance va particulièrement à l’attention de la Fédération Française de Football, de l’Union Nationale des Footballeurs Professionnels, Union Nationale des Entraîneurs et Cadres Techniques de l’Union des Journalistes Sportifs de France, de clubs nationaux et locaux, des associations et de la classe politique insulaires et enfin de la presse nationale et locale. Nous n’oublions pas tous les témoignages individuels reçus qui se sont également associés à ces commémorations. Nous regrettons, toutefois, l’absence du moindre signe de solidarité de la part du football professionnel et tout particulièrement de la Ligue de Football Professionnel, pourtant partie prenante du Comité de Suivi, mise en place en avril dernier par Noël le Graet, président de la FFF. Pour conclure, nous réaffirmons notre souhait, partagé par des milliers de personnes (connues et inconnues) de voir pérenniser la décision, prise cette année, d’un 5 mai sans compétition nationale de football. Bien évidemment, le devoir de mémoire et le souvenir de cette tragédie doivent servir, aussi, à réfléchir aux moyens d’éviter que le sport et le football en particulier puisse être à nouveau source de détresse.

Pour le comité de Pilotage
Les Porte Parole
Josepha Guidicelli
Lauda Guidicelli
Didier Grassi

*Pour rappel le Comité de Pilotage de la Tragédie de Furiani a été mis en place en décembre 2011 et est composé de représentants des victimes, de la Ligue Corse de Football, du Sporting Club de Bastia, d’un représentant des supporters du SCB, de l’UJSF (section Corse), de Frédéric Hantz et Fethi Harek.

À lire également

Ricevete a lettera