Angoula : "nous aurions du l'emporter"

IMG_7925.jpg

Le défenseur droit bastiais nous donne ses impressions sur les premières prestations de l'équipe, alors que le stage d'avant-saison ne fait que débuter.

Gaël, après une prestation moyenne face à Calvi, on a senti le groupe bien plus productif ce soir. D'autant plus face à une formation de Ligue 1.
C'est clair que nous montons en puissance. Nous sortons d'une belle opposition contre une équipe de Ligue 1 composée d'éléments aguerris. Nous avons joué crânement notre chance et nous aurions du l'emporter si l'efficacité avait été au rendez-vous.

Comment expliquez-vous ce contraste entre la belle première période contre le Gazélec, ce coup de moins bien dans le jeu contre Calvi et cette belle performance de ce soir, malgré la fatigue ?
Je pense tout simplement que les organismes ont bien été gérés après la rencontre de Calvi, dans l'optique de préparer au mieux ce match de Brest. Nous nous sommes donc retrouvés avec plus de jus que mercredi, sachant que le début de semaine avait été très chargé en travail. Ensuite, il n'était pas simple d'arriver dans un contexte difficile comme Monticello avec une grosse chaleur qui coupait nos jambes. Mais il est vrai que notre prestation en Balagne était moins reluisante que contre Ajaccio et encore moins que celle de ce soir.

Tu évolues de plus en plus au poste d'arrière droit. Comment te sens-tu dans ce nouveau rôle ?
J'en ai préalablement discuté avec le coach, car il est vrai que j'ai été utilisé a pas mal de postes l'an passé. Mais comme j'ai toujours dit, je n'ai pas pour objectif de jouer a un poste précis et étant a la disposition du groupe, j'ai répondu favorablement a la demande du coach de me positionner arrière droit. Je donne donc tout pour être a mon meilleur niveau et donner un peu de concurrence à Gillou (ndlr : Gilles Cioni). C'est avant-tout pour le bien de l'équipe et pour nous permettre de progresser tous les deux.

Tu as décroché pour la première fois de ta carrière un contrat professionnel l'an passé. Cette saison, tu découvriras un championnat professionnel. On connait ton caractère, mais abordes-tu cette nouvelle aventure avec appréhension ?
Absolument aucune. Je joue au football car c'est ma passion et voilà. Pour moi ce n'est que du bonheur vous savez. J'ai découvert le monde professionnel tard, sans même passer par un centre de formation. Il est vrai que j'ai un parcours atypique et je profite donc du présent. On me demanderait de jouer gardien de but… je le ferais ! J'essaye de grimper petit à petit et j'en profite le temps que ça dure.

Comment situes-tu le groupe actuel par rapport à celui de l'an passé à la même époque ?

Il est au-dessus dans le sens où l'an passé nous étions en pleine phase de reconstruction et il fallait de ce fait travailler beaucoup plus d'aspects. Là nous sommes déjà tous soudés, avec des éléments comme Jérôme et Ludo qui sont venus se greffer et avec qui nous avons l'impression d'avoir vécu tous les bons moments de l'an passé ensemble. Ils se sont merveilleusement acclimatés, tout le monde "se bouge" comme on dit et j'ai l'impression de ne pas m'être jamais arrêté.

À lire également

Ricevete a lettera