Bastia 3-0 Metz : la revue de presse

Comme de coutume, les joueurs de Frédéric Hantz sont à la une des médias nationaux. Leur second titre de Champion glané en autant de saisons ne laisse pas indifférente la presse qui salue comme il se doit "l'épopée bastiaise". Revue de presse...

LFP.fr : Le SC BASTIA Champion !
A l’issue de la 35e journée, le SC Bastia a décroché son 2e titre de champion de Ligue 2 en dominant le FC Metz (3-0).
Le SC Bastia fait coup double ! En dominant le FC Metz (3-0), le club corse a officiellement validé sa montée en Ligue 1 mais également décroché le titre de champion de Ligue 2, à trois journées du terme du championnat. Ce sacre récompense le superbe parcours des Insulaires, invaincus à domicile cette saison, meilleure attaque et meilleure défense de Ligue 2. Ce mardi, S. Diallo a atteint les 8 buts en signant un doublé, Maoulida a marqué sa 13e réalisation de la saison. Avec dix unités d'avance sur son dauphin, le SCB ne peut plus être rejoint. Les Corses vont retrouver la Ligue 1 après sept ans d'absence. Il ne reste donc plus que deux places disponibles dans l’ascenseur qui rejoindra bientôt l’élite. Le Stade de Reims et l’ESTAC sont, pour le moment, les mieux positionnés dans cette lutte à l’accession.

France Football : Bastia champion
Tranquille vainqueur de Metz (3-0), Bastia a officiellement validé son billet pour la Ligue 1. Reims, qui a dû batailler pour battre Boulogne (3-2), a lui pris une option sur la montée, Clermont et Troyes ayant été accrochés.
C'était quasiment fait, c'est désormais officiel. Promu l'été dernier en Ligue 2, Bastia retrouvera l'élite dès la saison prochaine. Les hommes de Frédéric Hantz sont même sacrés champions grâce à leur facile victoire face à Metz (3-0). Sadio Diallo s'est offert un doublé (29e, 35e), avant que Toifilou Maoulida n'aggrave la marque. L'ancien Lensois en profite d'ailleurs pour rejoindre le Rémois Kamel Ghilas en tête du classement des buteurs (13e réalisation). Avec dix points d'avance sur son dauphin, Reims, Bastia ne peut plus être rejoint.
L’Equipe : Bastia sacré champion
Vainqueur de Metz mardi (3-0), Bastia est sacré champion de Ligue 2 et peut fêter son accession en Ligue 1. Où pourrait bientôt le rejoindre Reims, auteur d'une fin de match haletante pour dominer Boulogne (3-2).
Un 1er mai, par définition, ça se fête. A Bastia, on dispose désormais d'une nouvelle raison de célébrer cette date, et quelle belle - et double - raison : sept ans après ses adieux à la Ligue 1, le SCB a donc retrouvé mardi l'élite coiffé d'un titre de champion de Ligue 2. Les hommes de Frédéric Hantz devaient gagner contre Metz pour être couronnés, et ils ne se sont pas fait prier pour faire le boulot à Armand-Cesari (3-0). Un doublé de l'attaquant guinéen Sadio Diallo et un but de Toifilou Maoulida (désormais co-meilleur buteur de L2 avec 13 unités, ndlr) ont mis les insulaires sur les rails de la L1, qu'ils n'ont plus quittés depuis le début d'année 2012. Deux ans après avoir été administrativement rétrogradés en CFA avant d'en être sauvés in extremis, les Bastiais ont donc réussi l'exploit impensable de valider une deuxième montée d'affilée. Une belle, très belle façon de marquer le coup à quatre jours des commémorations de la tragédie de Furiani.

Foot National : Bastia officiellement promu, et champion!
L'objectif était double pour Bastia ce mardi soir face à Metz. En cas de victoire, le Sporting pouvait assurer sa place en Ligue 1 en vue de la saison prochaine, mais aussi être sacré champion de France de Ligue 2. Missions accomplies pour les Corses qui viennent de surclasser le FC Metz (3-0). C'est d'ailleurs le deuxième titre de champion en autant de saisons pour les hommes de Frédéric Hantz. Chapeau à eux!

Sports.fr : Bastia, la promotion et le titre
A quatre jours du triste 20e anniversaire du drame de Furiani, Bastia s'est offert une belle part de bonheur, mardi soir, en signant aux dépens de Metz une victoire synonyme de promotion en Ligue 1 et de titre de champion de Ligue 2 (3-0). Tombeur d'un Boulogne-sur-Mer quasiment condamné (3-2), Reims est également bien parti pour rallier l'élite. Tenus en échec par Arles (0-0) et Amiens (1-1), Troyes et Clermont en revanche marquent le pas et doivent désormais composer avec Sedan, vainqueur de Tours (3-0).
Dans quatre jours sera honorée la mémoire des 18 personnes qui le 5 mai 1992 perdirent la vie à Furiani, en marge d'une demi-finale de Coupe de France que Bastia devait jouer contre l'OM. A leur manière, les joueurs du SCB ont ouvert le ban des hommages en faisant coup double, ce mardi, sur la pelouse d'Armand-Césari. Bourreaux d'une équipe de Metz aux abois (3-0), sur un doublé de Diallo et une réalisation de Maoulida - son 13e but de la saison - les Bastiais ont validé la promotion qui leur était promise depuis leur succès sur Châteauroux il y a huit jours, tout en s'assurant du titre de champion de Ligue 2.
Deux ans seulement après la relégation du club en National, sept ans après avoir quitté l'élite, le SC Bastia voit ainsi son exceptionnelle saison récompensée. Un dénouement qu'aimeraient également vivre les Rémois dans quelques jours. Formation légendaire du football français, tombée jusqu'au sixième échelon national, en division d'honneur voilà 20 ans, le Stade de Reims a fait un pas de plus vers la Ligue 1 ce mardi en dominant Boulogne-sur-Mer au terme d'un match fou (3-2). Menés 1-2 jusqu'à la 83e minute par des Boulonnais qui jouaient là leur survie en deuxième classe, les Champenois ont su renverser la vapeur grâce à un doublé de Courtet et ce, malgré l'expulsion de Fortes, le premier buteur rémois, en fin de partie.

Sport.fr : Bastia, empereur incontesté
Bastia, en battant Metz (3-0), a assuré son accession en Ligue 1 et son titre de champion de Ligue 2. Alors qu'il évoluait en National il y a encore un an, le club corse savoure cette belle épopée. En plus de se montrer offensif et joueur, le Sporting possède des statistiques exceptionnelles. Le titre est amplement mérité.
Alors qu'il évoluait encore en National l'an dernier, le Sporting Club de Bastia retrouvera la Ligue 1, la saison prochaine. Une double montée très forte en émotion pour les Corses. Cette accession a été officialisée mardi soir, après la victoire contre Metz (3-0) dans l'antre de Furiani. L'entraîneur bastiais savoure. "Etre en L1 et champion en même temps, en gagnant 3-0 : c'est une soirée mémorable, s'enthousiasme-t-il. Les dirigeants se plient en quatre pour que l'équipe réussisse, le staff est compétent, on a des joueurs de talent qui se mettent au service du collectif et un public qui est plus qu'un douzième homme. On a des gens de valeur, pas uniquement des bons joueurs de foot. C'est une leçon par rapport à là où on va". Arrivé cet été sur la pointe des pieds, Jérôme Rothen a été l'un des artisans de cet exploit. Après la rencontre, l'ancien du PSG laissait éclater sa joie. "Chaque aventure a son histoire et celle-là, elle est fabuleuse. On a beaucoup travaillé cette saison, sur la même dynamique que l’année dernière. On a réussi à faire abstraction de toute cette pression parce que la ligue 2 n’était pas facile cette année. Je pense que l’on mérite notre titre de champion", estime-t-il. Il faut dire que le Sporting, en plus de pratiquer un football intéressant, possède des statistiques qui en font un leader incontestable.
Si certains doutent encore de l'hégémonie corse, les statistiques sont là pour mettre tout le monde d'accord. Le Sporting possède tout simplement la meilleure attaque (59 buts inscrits), la meilleure défense (31 buts encaissés), le plus grand nombre de victoires (20) et le plus petit nombre de défaites (7). Toifilou Maoulida est également la meilleure gâchette avec treize réalisations pendant que Wahbi Khazri est le troisième meilleur passeur (7 passes décisives et 9 buts). Invaincu à domicile, Bastia pourrait une nouvelle fois être à l'honneur durant la remise des trophées UNFP puisque son entraîneur, Frédéric Hantz, y est nominé. Difficile avec ça de faire mieux.

Sport24.com : Bastia, champion émérite
Grâce à une incontestable victoire sur Metz, le Sporting Club de Bastia ne peut plus être rejoint en tête du championnat et peut préparer son retour en Ligue 1. Reims a fait un pas important aussi après un scénario complètement fou face à Boulogne.
Frédéric Hantz, en entraîneur consciencieux, n’avait pas sauté de joie lundi dernier, après la courte victoire contre Châteauroux (2-1). Car mathématiquement, pour un tout petit point, son équipe n’était pas officiellement en Ligue 1. Huit jours plus tard, à proximité des célébrations en l’honneur des 20 ans du drame de Furiani, lui et ses joueurs peuvent définitivement se lâcher. Son Sporting Club de Bastia a validé ce mardi contre Metz (3-0) son passeport pour une élite qu’il avait abandonnée il y a sept longues années, soit une petite éternité à l’échelle footballistique. La concurrence, qu’on qualifiera diplomatiquement de limitée, n’a plus que deux places à se disputer d’ici le 18 mai. La montée dans la poche depuis plusieurs semaines, le promu bastiais n’a jamais été inquiété dans sa quête de Ligue 1 et fait un très beau champion. C’est spécialement vrai depuis la phase retour qui l’aura vu prendre son envol, avec notamment une irrésistible collection de huit victoires en dix rencontres (de la 22e à la 31e journée). La dynamique corse se fonde sur plusieurs facteurs: le retour en grâce de Hantz, coach dont on pensait qu’il avait égaré sa formule gagnante lors de ses passages à Sochaux et au Havre, un groupe constitué en National qui aura réussi haut la main la transition avec une division impitoyable, et enfin, un recrutement extrêmement malin, focalisé sur des joueurs en quête de revanche et au comportement de leader (Rothen, Maoulida…). S’ils passent sans encombre la prochaine intersaison, les Corses auront les armes pour durer au plus haut niveau du football français. C'est leur prochain défi.

Foot365 : Bastia sacré champion
Après avoir assuré sa montée en Ligue 1 lors de la dernière journée, Bastia s'est offert vendredi le titre de champion de France de Ligue 2 suite à sa victoire face à Metz (3-0). Reims et Troyes conservent leur place sur le podium.
Bastia a décroché le titre de champion de Ligue 2 en battant Metz 3 buts à 0. Diallo y est allé de son doublé (29eme, 35eme) tandis que Maoulida (69eme) scellait le score du match. Metz est 17eme, à trois points du premier relégable.

France Télévision : Bastia champion!
Bastia a officiellement assuré le titre de champion de Ligue 2 grâce à sa victoire 3-0 à domicile contre Metz lors de la 35e journée, et retrouvera donc l'élite la saison prochaine, sept ans après l'avoir quittée. Derrière, Reims s'est relancé domicile face à Boulogne (3-2) mais la compétition reste serrée pour les deux autres places à prendre, auxquelles peuvent aussi prétendre Troyes, Clermont, et Sedan.
Bastia n'avait besoin que d'un point pour valider son billet pour la L1, mais nettement mieux en dominant Metz grâce à un doublé de Sadio et un but de Maoulida. Avec cette victoire, il s'assure également du titre de champion de L2, plus personne ne pouvant le rattraper alors qu'il reste trois journées à jouer. Battus 2-1 vendredi dernier à Tours, les Bastiais avaient alors dû retarder une accession qui semblait déjà inéluctable depuis plusieurs semaines. Cette promotion vient récompenser le travail de l'entraîneur Frédéric Hantz, qui avait déjà mené ses hommes au titre en National la saison dernière. Comme un symbole, elle intervient également quatre jours seulement avant les 20 ans de la catastrophe de Furiani, quand 18 personnes avaient trouvé la mort lors de l'effondrement d'une tribune.

Eurosport : Bastia: le gâteau et la cerise
Bastia a officialisé sa montée en Ligue 1 en battant Metz (3-0), lors de la 35e journée de Ligue 2. A trois journées de la fin, les Corses sont même déjà assurés de décrocher le titre de champion. Reims, Troyes, Clermont et Sedan devraient se disputer les deux autres tickets.
Bastia, grâce notamment à deux superbes frappes de loin d'Abdoulaye Diallo en première mi-temps (29, 35), dispose de 10 points d'avance sur le 2e Reims (58 pts) et ne peut plus être rattrapé alors que seulement trois journées restent à jouer en L2. Les Rémois, eux, ont fait un pas important vers la montée, grâce à leur succès contre Boulogne-sur-Mer, mais aussi aux contre-performances de leurs concurrents directs, Troyes (55 pts) et Clermont (54 pts). Mené 2-1 depuis la 69e minute par une équipe de Boulogne qui se bat pour le maintien, le Stade de Reims égalisait par Courtet en fin de match (83), avant d'être réduit à dix après l'exclusion de Fortes (84).

Retrouvez encore plus d'articles en cliquant ici.

À lire également

Ricevete a lettera