Bastia 4-1 Tours : la revue de presse

Le Sporting a retrouvé la joie du podium au meilleur moment hier soir, après sa belle victoire enthousiasmante contre Tours. De quoi partir en vacances l'esprit libre et le cœur léger, quand on sait que le club était relégué en CFA il y a tout juste 17 mois... FORZA BASTIA !

L'EQUIPE

Reims (2-1 face au Havre) revient à un point du leader Clermont (0-0 à Monaco) et Bastia (4-1 contre Tours) remonte sur le podium.
Une journée de Championnat prolifique en buts (28e) et riche en rebondissements, juste avant les vacances qui plus est, la Ligue devrait sérieusement réfléchir à revoir son calendrier pour programmer tous les matches en semaine à l'avenir. Ce ne serait sans doute pas pour déplaire au Stade de Reims, grand vainqueur de la soirée après sa victoire obtenue de haute lutte dans le choc contre Le Havre (2-1). Un succès qui permet aux Rémois de revenir à un point de la tête du classement, toujours occupée par Clermont, malgré son nul décevant à Monaco (0-0). Les joueurs de Hubert Fournier étaient pourtant menés après l'ouverture du score spectaculaire du Capverdien Mendes (28e), auteur sur le coup de son neuvième but de la saison. Mais les Champenois ont réagi très vite pour prendre l'avantage par l'intermédiaire de Ca (30e) et Weber (34e), avant de tenir. Alors qu'ils restaient sur trois défaites en quatre matches toutes compétitions confondues, les partenaires de Cédric Fauré terminent idéalement l'année. Tout le monde ne peut pas en dire autant.
A commencer par leurs rivaux clermontois, qui malgré une assez nette domination au stade Louis-II, n'ont pas réussi à trouver la faille dans la jeune défense monégasque, amputée en plus en cours de partie par la grave blessure d'Adriano. Pourtant ce n'est pas faute d'avoir essayé. Dembele a trouvé le poteau (81e) et Rivière, le meilleur buteur du Championnat, a vu sa reprise repoussée par Carrasso (81e). Résultat, ça se resserre terriblement dans le haut du tableau puisque Bastia aussi a gagné, contre Tours (4-1), grâce notamment à un doublé de Maoulida. Le Sporting remonte sur le podium aux dépens de Sedan.

FRANCE FOOTBALL

Vainqueur du Havre (2-1) ce mardi soir, Reims revient à un point du leader clermontois, tenu en échec à Monaco (0-0). Invaincu depuis quatre rencontres, Bastia (re)monte sur le podium grâce à son large succès sur Tours (4-1).
L'écart se resserre. Et Clermont nourrira d'autant plus de regrets qu'il avait l'occasion de s'envoler en tête du classement, le week-end dernier. Si le revers de Reims à Troyes (0-1) vendredi leur offrait la possibilité de prendre six longueurs d'avance sur les Champenois, les Auvergnats n'en comptent aujourd'hui plus qu'une seule. Battus par Boulogne (1-2), au terme d'un match raté samedi après-midi, Jean-François Rivière et ses coéquipiers n'ont pu obtenir mieux qu'un match nul à Monaco (0-0), inquiétante lanterne rouge, ce mardi soir lors de la 18e journée de Ligue 2.

Une nouvelle contre-performance parfaitement exploitée par le Stade de Reims, vainqueur du Havre grâce à Ca (30e) et Weber (34e). Malgré l'ouverture du score de Mendes (28e), qui a signé son neuvième but de la saison, les hommes d'Hubert Fournier confortent leur deuxième place. A un point du leader clermontois, donc. Invaincu depuis trois rencontres, Bastia a de son côté balayé Tours (4-1). Grâce à des réalisations de Choplin (21e), Diallo (50e) et un doublé de Maoulida (25e, 73e), les Corses, largement dominateurs, éjectent Sedan du podium pour reprendre leur troisième place.

SPORT24

Moins fringant, Clermont, tenu en échec par Monaco (0-0), passera quand même la nouvelle année en tant que leader de la Ligue 2. Reims et Bastia, grands vainqueurs de la soirée, complètent le trio de tête.
Clermont, Reims, Bastia : voilà le podium officiel de la première partie de saison de la Ligue 2. Très peu de pronostiqueurs auraient pu le prévoir cet été, à l’heure de désigner les favoris pour la montée. Mais voilà, ces trois équipes sont celles qui ont affiché le plus de régularité sur 18 journées, que la manière y soit ou pas. Les Auvergnats, par exemple, ont souffert ce mardi soir à Monaco (0-0), qui demeure lui scotché à la dernière place. Sans concéder beaucoup de situations chaudes, ils ont donné l’impression d’accuser le coup sur le plan physique. Néanmoins, avec un peu plus de réussite, Dembélé (35e) et Rivière (50e) auraient pu conforter leur position de leader. Celle-ci est désormais et à nouveau contestée par le Stade de Reims, qui cultive toujours autant sa schizophrénie (irrésistible à domicile, penaud à l’extérieur). Face au Havre, les hommes d’Hubert Fournier se sont arrachés pour compiler un huitième succès en neuf rencontres à Delaune. Ca (30e) et Weber (34e) ont répondu à Ryan Mendes (28e), la « star » de ce début de saison.
Si la trêve est bienvenue pour certains, elle intervient pour d’autres au mauvais moment. On pense bien sûr au Sporting Club de Bastia, vainqueur sans coup férir de Tours (4-1). Grâce aux buts de Choplin (21e), Maoulida (25eet 73e) et Diallo (50e), les Corses font office d’invités surprise sur le podium, en évinçant Sedan, heureux tombeur lundi de Guingamp (1-3) à la différence de buts (+11 contre +6). Le Havre, Metz et Troyes, compagnons des Bastiais avant cette 18e journée, n’ont pu suivre leur exemple : les Lorrains sont tombés à Angers, terre hostile par excellence (2-0), quand les Aubois ont confirmé, sur le même score, leur allergie en déplacement, à Boulogne (pas une seule victoire). Dans le fond du classement, Le Mans (17e), Amiens (18e), Arles-Avignon (19e), humilié sur sa pelouse par Istres (1-5), et Monaco filent un très mauvais coton, avec le matelas de cinq points qui sépare Châteauroux (16e) et les coéquipiers de Frédéric Thomas. En s’imposant au terme d’un duel haletant à Lens (2-3), les Castelroussins ont causé un petit break et prouvé une fois de plus qu’avoir un grand nom n’est surtout pas gage de réussite. Demandez aux Lensois et aux Monégasques.

SPORT.FR Bastia, les fêtes sur le podium

Le SC Bastia ne s’attendait sûrement pas à un aussi beau cadeau pour les fêtes de fin d’année. Promu en Ligue 2 cette saison, le club corse passera la trêve hivernale sur le podium du championnat, grâce à une énorme première moitié d’exercice, et à un franc succès ce vendredi soir à domicile, face à Tours (4-1). Seuls Clermont et Reims, impressionnants de régularité, font mieux cette saison.
Bastia s’est offert un joli cadeau de Noël légèrement en avance. Grâce à sa victoire franche de ce vendredi soir, à domicile face à Tours (4-1), le club corse s’est assuré une place sur le podium lors de la trêve hivernale. Leur victoire, les promus ne l’ont pas volée, et se la sont assurée de main de maître. Choplin (21e) et Maoulida (25e) ont mis les Tourangeaux K.O. en quatre minutes lors de la première période, avant que Sadio (50e) ne donne définitivement l’avantage au SC Bastia après la pause. Tours a bien tenté de sauver l’honneur, par l’intermédiaire de Biancardini (54e), mais Maoulida a redonné de l’ampleur au score (73e) en s’offrant un doublé. Encore en National l’an dernier, le club corse se présente à une rencontre de la mi-championnat comme l’un des concurrents les plus sérieux à la montée dans l’élite en fin d’exercice. Ce serait tout de même la deuxième d’affilée.

FOOT-NATIONAL : Clermont champion d’automne, Bastia sur le podium

La Ligue 2, c'est terminé pour 2011. Clermont est champion d'automne, tandis que Bastia a arraché une place sur le podium, pour la trêve hivernale, au moins. Retour sur les faits marquants de la 18ème journée..
On se demandait qui allait bien pouvoir passer les fêtes sur le podium de la Ligue 2, en compagnie de Clermont et Reims. Et alors qu'hier lundi, Sedan avait pris une option en allant s'imposer à Guingamp (1-3), Bastia est passé devant, à la différence de buts, après son large succès sur Tours à Furiani ce mardi (4-1). Sedanais et Bastiais, qui comptent le même nombre de points (30), devraient avoir leur mot à dire en seconde partie de saison.

FOOT365 : Bastia sur le podium avant la trêve

Joli coup de Bastia qui passe devant Sedan et retrouve le podium avant la trêve après sa large victoire sur Tours (4-1). Choplin ouvre le score à la 21eme pour Bastia et Maoulida confirme en inscrivant le deuxième but corse seulement quatre minutes plus tard. Bastia mène 2-0 à la pause. Au retour des vestiaires, Diallo marque rapidement (50eme), ce qui permet aux Corses de prendre le large au tableau d’affichage, mais Tours réagit avec Biancardini qui marque sur l’unique occasion tourangelle. Maoulida finit par assommer un peu plus son adversaire du jour en inscrivant son premier doublé de la saison, permettant ainsi à son équipe de mener 4-1. Déjà la tête sous l’eau, Tours finit le match à dix après l’exclusion de son gardien Benjamin Leroy à la 85eme minute. Zeidler ayant effectué tous ces changements, c’est Biancardini, l’unique buteur de Tours, qui prend place dans les cages de son équipe. Le score en restera là. Bastia peut passer Noël au chaud, sur la troisième place du podium, à quatre points du leader, Clermont.

À lire également

Ricevete a lettera