Bastia rate la première marche

IMG_3988.jpg Assommés d’entrée de jeu par l’ouverture du score de Cissé, les bastiais qui avaient réussi à revenir une première fois dans la partie n’ont pu donner la réplique à une formation messine parfaitement regroupée autour de son capitaine Cardy.

En effet, la partie ne pouvait pas plus mal débuter pour les bleus qui dès la quatrième minute se faisaient contrer par les visiteurs. Esseulé à hauteur du point de pénalty, Cissé catapultait le ballon de la tête dans les buts de Novaes suite à un bon centre de Rocchi.
Par la force des choses, le Sporting se ruait à l’attaque et trouvait la faille peu avant la dixième minute. Jau combinait avec Gomez qui d’une frappe sèche rééquilibrait les débats.
On pensait alors se diriger vers un festival de buts, mais au lieu de ça, les défenses prenaient le pas sur les attaques. Seul Barbosa pour le FCM avait l’opportunité de doubler la mise, tandis que du côté bastiais c’est André de la tête et Khazri sur coup-franc qui inquiétaient Vailati.
Et comme en première période, Metz allait reprendre son avantage quelques minutes après le retour des vestiaires. Novaes sauvait son équipe sur une frappe de Cissé mais ne pouvait rien sur le corner qui s’en suivait et plus précisément sur le tir d’Agouazi malencontreusement contré par un bastiais.
Bastia n’avait toutefois pas abdiqué. Car dans la foulée, une grosse frappe de Jau était repoussée miraculeusement par un portier grenat en état de grâce. Puis, deux bastiais étaient fauchés dans la surface de réparation sans que l’arbitre n’intervienne, ce qui donnait lieu à une fin de rencontre tendue. Et malgré une ultime tentative de Meniri, les messins tenaient leur succès…
Bastia jouera surement son avenir dès vendredi à Furiani face à Châteauroux.

Consulter la feuille de match

À lire également

Ricevete a lettera