Bastia remet les gaz

IMG_2427.jpg Solidarité et assise défensive retrouvée, les bastiais ont remporté un second succès consécutif sans prendre de but et sans Pierre-Yves André… De quoi préparer avec un certain optimisme la réception de Boulogne. Retour sur la rencontre de vendredi.

Evidemment, tout n’a pas été parfait. Mais vendredi, le Sporting Club de Bastia est redevenu une équipe solide, organisée et solidaire, à l’image du rassemblement devant la trentaine de supporters corses à la fin de rencontre, voulu et encouragé par la plupart des joueurs insulaires.
Hormis de timides tentatives d’Amiens en première période, Magno Macedo Novaes aura pour la première fois de la saison bien été au chômage technique du côté de la Licorne, l’espace de quatre-vingt-dix minutes. Bien aidé par sa défense et notamment par les deux compères Maire-Ben Zekri qui n’ont toujours pas perdu le moindre match lorsqu’ils évoluent ensemble, le gardien de but bastiais n’a plus encaissé de but depuis maintenant deux matchs.
En fait, Bastia a dans l’ensemble contrôlé les débats et aurait même du rentrer aux vestiaires à la pause avec un but d’avance, si l’arbitre de la rencontre n’avait pas bien évidemment refusé un but totalement valable à Fabrice Jau.
Mais grâce à une combativité de tous les instants, les bleus se faisaient justice eux-mêmes avant de quitter la pelouse, l’œuvre de Barthélémy qui héritait d’un ballon du prometteur Khazri, dévié de la tête par un défenseur amiénois.

Pourtant, peu de monde aurait misé une pièce sur cette équipe bastiaise amputée de dix de ses membres ! Dont bien évidemment le Grand Pierre-Yves André, forfait pour la deuxième fois de la saison en championnat, après Bastia/Angers du mois d’Août dernier (0-0).
Il y avait donc une certaine inquiétude à avoir à l’approche de cette 24ème journée de championnat. Une inquiétude vite levée dès le match entamé, tant les joueurs bastiais ont fait honneur au maillot frappé de la Testa Mora.
Au charbon, le dernier arrivé Eric Cubilier donnait le tempo a ses coéquipiers, bien aidé par l’intenable duo Cahuzac-Ghisolfi, tandis que Fabrice Jau - au top de sa forme – faisait déjouer les amiénois. Et si Marin avait mis le feu à la défense adverse, c’est Barthélémy qui se montrait décisif pour arracher les trois points de la victoire.
Le coup de sifflait final pouvait retentir, l’ensemble du groupe bastiais s’empressait de venir longuement saluer leurs fidèles supporters, sans oublier de les récompenser… Genest, Jau, Cahuzac, Cubilier, Ben Zekri, Genest, Marin ou encore Gomez auront offert leur tunique… Chapeau !

À lire également

Ricevete a lettera