Bastia se ressaisit !

Bastia_Clermont_160.jpg Très attendu, Nicolas Marin n’a pas déçu. Bien au contraire, il a offert la victoire à son équipe d’une frappe extraordinaire en pleine lucarne. Auparavant, André d’une très belle tête et Bru pour Clermont s’étaient distingués. Un succès qui fait un bien fou au moral des troupes…

Les bleus peuvent souffler ! Cette victoire acquise dans la douleur, ponctuée par deux très belles réalisations leur permet de voir l’avenir avec un peu plus de sérénité…
Si le début de match était à l’avantage des clermontois qui se montraient plus entreprenants, ce sont les locaux qui se montraient les premiers dangereux. Et dès la vingtième minute, ils prenaient l’avantage… Fabrice Jau s’arrachait au milieu de terrain pour décaler Fred Mendy sur le côté gauche qui centrait pour Pierre-Yves André, lequel trouvait le chemin des filets d’une superbe tête croisée. Mais comme souvent cette saison, les bleus allaient remettre leurs adversaires dans la partie… A un tel point que Bru, étrangement seul à l’entrée de la surface, sautait sur l’occasion pour égaliser d’une frappe qui ne laissait aucune chance à Novaes.
Contraints de réagir, les bastiais continuaient de pousser et obtenaient plusieurs coups de pieds arrêtés, sur lesquels Dao se mettait en évidence, sans parvenir à trouver la faille. Il fallait alors s’en remettre à Marin qui dès son entrée en jeu, affolait l’arrière garde auvergnate. Le nouveau bastiais inscrivait même un but d’anthologie pour ses débuts… Bien servi par André, il contrôlait pied droit pour décrocher une lourde frappe du pied gauche qui s’en allait mourir dans la lucarne opposée. Le Sporting tenait le bon bout, malgré des tentatives clermontoises trop confuses.

Consulter la feuille de match

À lire également

Ricevete a lettera