Bastia toujours pas rassuré

img_3071 Les journées se suivent et se ressemblent pour le Sporting qui s’incline une nouvelle fois sur la plus petite des marges à Dijon. C'est Ribas qui a profité d'une erreur défensive des bleus pour venir inscrire le but victorieux de son équipe.

Décevants face à Laval il y a deux semaines, on attendait forcement une réaction de la part des bastiais sur la pelouse du Parc des Sports de Dijon. Et même si la première véritable occasion de la partie était à mettre à l’actif des bourguignons avec une frappe de Touati au dessus, les Insulaires montraient un visage bien plus séduisant que lors de leur dernière sortie… Cela se traduisait donc par une première occasion d’Adenon à la suite d’un corner et de deux têtes d’André puis Lingani qui passaient tout près de tromper la vigilance de Malicki.
Bien en place et cohérente, l’équipe bastiaise donnait du fil à retordre aux hommes de Patrice Carteron qui s’estimaient heureux de voir Harek manquer sa frappe, alors que le latéral s’était retrouvé en position de face-à-face avec le portier dijonnais…
Mais alors que le SCB prenait véritablement les choses en mains, il allait donner le bâton pour se faire battre. A trois minutes de la pause, Ribas en renard des surfaces profitait d’une bévue de la défense pour venir inscrire l’unique but de la rencontre au pire moment.
Touchés mentalement, il restait aux bleus une mi-temps pour tenter d’inverser la tendance. Gaffory prenait la place de Ghisolfi contraint de laisser sa place sur blessure, ce qui donnait un visage encore plus offensif au onze de Philippe Anziani. Mais a de nombreuses reprises, Arrache, André ou encore Khazri ne parvenaient pas a aller au bout de leurs idées, malgré un début de seconde période a leur avantage. Gaffory manquait d’ailleurs d’un rien le cadre sur une ouverture d’André.
Petit à petit, la partie se rééquilibrait et il fallait tout le sang froid de Novaes devant Mandanne pour éviter le pire, tandis que les corses avaient une dernière chance d’égaliser par Arrache et Khazri qui butaient à nouveau sur Malicki.
On en restait là pour cette sixième journée de championnat, qui une fois de plus, voyait le SCB s’incliner a quelques jours d’un match très important à disputer contre Nantes…

Consulter la feuille de match

À lire également

Ricevete a lettera