"Faire la part des choses"

Fréderic Hantz n'avait pas manqué de le marteler avant la reprise de la compétition. Il faudra du temps a son équipe pour trouver la bonne formule, notamment sur le plan offensif où il fallut attendre la fin Juillet pour bénéficier de trois renforts.

El-Azzouzi, Suarez et Sylla arrivés une semaine avant la reprise du championnat et plus d'un mois après le début de la préparation, il ne fallait donc pas s'attendre a un miracle en ce début de parcours. "Pour moi, l'équipe atteindra sa plénitude au mois d'octobre" avait d'ailleurs fait remarquer Fréderic Hantz.
Et après trois journées de championnat, plus un tour de Coupe de la Ligue où le SCB demeure toujours invaincu, le constat semble se vérifier. Tout du moins en partie. Car si comme on le disait, l'équipe peine a trouver ses marques offensivement, le secteur défensif apporte déjà de belles garanties. Jamais mis à défaut depuis le début du championnat, il semblerait que le quatuor Cioni-Sans-Mary-Harek ait déjà trouvé tous ses repères et une complémentarité déjà bien aboutie.
Il ne restera donc plus qu'a mettre en ordre de marche la ligne d'attaque, chose à laquelle s'attellent l'ensemble du staff et des joueurs depuis quelques semaines maintenant. "Il faut jamais oublier que nous sommes dans une phase de construction, a souligné le coach bastiais à l'issue de la partie. Certes, nous n'avons pas encore trouvé les automatismes offensifs pour faire la différence, mais ça viendra avec le temps, j'en suis convaincu."
D'autant plus que Suarez et Sylla étaient alignés pour la première fois ensemble, hier face à Rouen...
Désormais, c'est une rencontre de Coupe de la Ligue que les bleus vont préparer en toute confiance, avant d'enchainer sur un nouveau déplacement à Bayonne. Chose qui satisfait pleinement Fréderic Hantz qui demeure "très content" d'enchainer les matchs avec un groupe de "qualité et doté d'un très bon état d'esprit".
Bastia est donc bel et bien dans le coup et pour ainsi dire dans les "clous". Surtout lorsque l'on jette un oeil sur le classement, où le SCB n'est qu'a deux petits points de la première place et se tient dans un mouchoir de poche avec Guingamp, qui totalise le même nombre de points. Tandis que Strasbourg ne totalise que deux unités en autant de matchs disputés.
"Il ne faut pas tout mélanger, faire la part des choses, rester positif et costaud, a d'ailleurs fait remarquer Hantz. Nous devons insister sur le positif, travailler dans la confiance et ça viendra".
Voilà une conclusion qui on l'éspère, trouvera tout son sens dans les semaines et mois a venir.
FORZA BASTIA !!!

À lire également

Ricevete a lettera