Faux pas interdit !

Montpellier_Bastia_112.jpg C’est une équipe bastiaise qui est retombée dans ses travers depuis deux matchs qui s’apprête à recevoir Montpellier, qui n’est autre que la meilleure attaque de ce championnat… Les bleus savent déjà qu’ils n’ont pas le droit à l’erreur !

Montpellier sur la phase ascendante
Dix-huitième du championnat au soir du 14 mai 2007, l’équipe montpelliéraine n’a du son salut qu’à un seul homme, Roland Courbis, débarqué deux semaines plus tôt du côté de la Mosson pour tenter de sauver le club de Loulou Nicollin, alors en route pour le National.
Depuis ce temps-là, tout va bien mieux pour le MHSC qui a fait plus que remonter la pente, puisque moins de deux ans après cette période trouble, il est en position d'accéder en première division, cinq ans après l’avoir quitté.
Et même s’il reste encore douze journées de championnat à disputer, il convient de dire que la Paillade est surement l’une des équipes la mieux armée pour atteindre son objectif. Solide défensivement (4ème défense) et bien organisée au milieu de terrain, la formation de Roland Courbis peut se targuer de posséder le meilleur buteur du championnat, Victor Montano. Ce qui fait des héraultais la meilleure attaque de la Ligue 2 avec 47 buts déjà inscrits, loin devant Strasbourg (39) et Angers (37)… et encore plus loin du Sporting (27).

Bastia : vite se rassurer
L’heure est donc venue pour les bastiais de se réveiller, afin d’écarter au plus vite la menace de relégation qui plane sur leurs épaules, après les deux revers concédés devant Boulogne et Reims. Car si l’écart avec le premier relégable est toujours de neuf points, il ne faudrait pas trop tarder à atteindre la barre fatidique des 42 points pour se mettre définitivement à l’abri.
Pour cela, les bleus devront afficher un tout autre visage qu’à Reims, ou encore de la seconde période de Boulogne, où ils avaient encaissé deux buts coup sur coup. Mais par-dessus le marché, ils devront retrouver un état d’esprit irréprochable abandonné depuis deux rencontres, faute de quoi ils s’achemineront vers des lendemains qui déchantent…
Bernard Casoni sera en tous cas privé de deux nouveaux joueurs, Jau et Barthélémy qui ont du renoncer à la réception des montpelliérains. Ils devraient être remplacés par Cahuzac qui fera sa rentrée (tout comme Ghisolfi) et par Mendy, remplaçant depuis de rencontres. Enfin, deux jeunes joueurs complètent le groupe, Wahbi Khazri et Johan Martial, solide défenseur central qui évolue avec l’équipe de France.

Forza Bastia !

À lire également

Ricevete a lettera