Festival à Armand Cesari ! (videos)

Après deux prestations intéressantes mais sans bénéfice au plan comptable, le Sporting a ce soir pris son envol en étrillant Nîmes six buts à un sur sa pelouse de Furiani. Survoltés à l'image de Christophe Gaffory, auteur d'un triplé, le travail des bleus a enfin payé...

Le résumé vidéo est disponible sur SCB TV ! : Cliquer ici !

La réaction de l’entraineur du Scb après le match est disponible sur SCB TV : Cliquer ici !

img_1633 Il ne fallait surtout pas arriver en retard à Armand Cesari en ce mardi d'aout. Car dès la troisième minute de jeu, Ghisolfi glissait le cuir à Gaffory qui venait battre Puydebois pour la première fois de la soirée (1-0). On se disait alors que les bastiais empruntaient la voie royale. Sauf que trois minutes plus tard, Ghisolfi et les insulaires retombaient dans leurs travers. Le milieu de terrain était à la faute, et c'est une nouvelle fois sur coup-franc que le SCB se faisait prendre à défaut, sur une tête de Mostefa pour le un partout (1-1).
Mais cette fois-ci, il ne fallait que peu de temps aux bastiais pour réagir. A plusieurs reprises, les centres d'Arrache ne trouvaient pas preneur, tandis qu'une lourde frappe de l'algérien venait s'écraser sur la transversale... Ce dernier ne relâchait pas ses efforts et peu après le quart d'heure de jeu, il donnait à André un excellent ballon dans la profondeur, lequel pouvait centrer pour la tête de Gaffory qui laissait Puydebois impuissant (2-1).
De nouveau en tête au tableau d'affichage, le SCB avait alors regagné en efficacité face à une équipe gardoise uniquement dangereuse sur coups de pieds arrêtés.
Au fil des minutes, les nîmois commençaient à perdre pied dans une partie maitrisée de bout en bout par les corses. Et au retour des vestiaires, Sidibé séchait durement Arrache d'un coup de semelle, avant de rejoindre logiquement les vestiaires pour un carton rouge direct.
Bastia pouvait en profiter, ou plutôt Gaffory qui réalisait là le coup du chapeau. Le centre de Khazri trouvait en effet les pieds de l'attaquant bastiais qui malgré une main d'un nîmois, trouvait à nouveau la faille (3-1), après deux occasions ratées en fin de première période.
Puis, l'équipe de Jean-Michel Cavalli commettait l'irréparable dans la surface de vérité sur Wahbi Khazri, qui n'était pas à son premier coup d'essai avec l'arrière garde nîmoise. Le capitaine André se chargeait d'exécuter la sentence et par la même occasion d'ouvrir son compteur but (4-1).
Et trois minutes plus tard, le dernier rempart nîmois ne pouvait rien sur la reprise d'Adenon qui venait récompenser les excellentes prestations du défenseur central bastiais depuis le début de saison (5-1).
De ce sursaut d'orgueil, les rouges n'allaient pas s'en remettre. Ces derniers n'étaient pas au bout de leur surprises lorsque Niangbo reprenait victorieusement le ballon pour le sixième but de la soirée (6-1), alors que le portier gardois était en train d'éviter le pire à son équipe en étant à la parade devant Khazri, Arrache, Ghisolfi ou encore Niangbo.
Il restait alors une grosse vingtaine de minutes à jouer et les bastiais ralentissaient la cadence, même si Arrache aurait pu inscrire un coup-franc lors d'une de ses dernières tentatives. On en restait là pour ce soir, avec la grande satisfaction du devoir accompli.
La fin de match était toutefois entachée par les expulsions de Meniri et Stosic, qui s'expliquaient alors que le coup de sifflet final avait déjà retenti.
FORZA BASTIA !

Consulter la feuille de match.

À lire également

Ricevete a lettera