" Il faut arrêter de parler du contexte bastiais"."

"Sur les échauffourées de la rencontre, l'arbitre aurait dû réagir plus rapidement suite à la faute de Sow", a estimé de son côté le président lensois Gervais Martel.

"Faits graves""Cela aurait évité d'envenimer la situation, il s'agissait d'un match à enjeu pour les deux équipes, et ce genre d'échauffourée peut arriver dans n'importe quelle rencontre, a ajouté M. Martel. Concernant les incidents dans le retour aux vestiaires, je n'y étais pas, donc je ne ferai aucun commentaire, mais tout s'est très bien passé au niveau de l'accueil de la part des dirigeants bastiais, il faut arrêter de parler du contexte bastiais".

AFP

À lire également

Ricevete a lettera