Jérôme Rothen : « construire quelque chose d’intéressant »

IMG_77942.jpg

Jerôme Rothen était l’invité de C Le Talk ce mercredi. Le milieu de terrain bastiais s’est confié en toute franchise sur son nouveau défi avec Bastia, mais aussi son livre qui avait fait l’effet d’une bombe lors de sa sortie en 2008…

-Son choix de rejoindre Bastia
« L’envie de rejouer. Je restais sur une période pénible de huit mois sans club, sans compétition et ça me manquait. Les dirigeants bastiais ont été les premiers – en février dernier - à venir me voir et me parler du club, de leur ambition de remonter déjà de National en Ligue 2, de construire cette saison quelque chose d’intéressant pour remonter au plus vite donc j’ai été attiré. Je connaissais la région car j’ai des amis qui habitent là-bas. »

-Est-ce qu’il y avait un risque de rejoindre la Ligue 2 avec un statut de star ?
« Il y a toujours un risque de toutes les façons mais je savais ce que je voulais : rejouer, prendre du plaisir et être dans un club ambitieux. J’aurais pu attendre et avoir peut-être des clubs de Ligue 1 mais aussi peut-être rien…On m’a fait miroiter beaucoup de choses ! J’ai eu des discussions avec pas mal de dirigeants de clubs, Valenciennes et Monaco m’ont approché – cela a failli se faire, il y a eu des hésitations – et finalement je me suis retrouvé le bec dans l’eau au 31 janvier. Je ne pouvais pas signer avec un autre club et j’ai du attendre le mois de juillet, même en étant libre.
On a dit beaucoup de choses sur moi, ma personnalité. J’ai fais aussi des erreurs, je les assume…mais je ne méritais pas un « traitement de faveur comme celui la ». Je méritais un peu plus de respect. »

-Les objectifs de Bastia et la montée en Ligue 1
« Nous on y croit, j’ai signé pour ça ! Mais nous nous sommes laissés deux années car le club est promu, il ne faut pas l’oublier. Il y a de jeunes joueurs…Il y a du talent mais certains n’ont jamais évolué à ce niveau là. Il y a un vrai palier entre le National et la Ligue 2. Le groupe vit bien et il faut que l’on se serve de ça. Tous les joueurs s’entendent bien, c’est une chance. Il y a eu des arrivées de joueurs bien ciblées à chaque poste pour apporter un peu plus d’expérience. Pour le moment tout se passe mais nous sommes qu’au début. Le classement est très serré, nous avons eu une série de quatre matches sans gagner, là nous refaisons une série intéressante que nous allons essayer de faire durer le plus longtemps possible. On va essayer de rester dans les 3 premières places. Si à 10 journées de la fin, nous sommes toujours sur le podium…nous ne pourrons plus nous cacher ! »

-Son autobiographie, Vous n’allez pas me croire paru en 2008
J’ai toujours voulu écrire un livre. Je n’avais pas mesuré les risques. J’ai pris beaucoup de plaisir à l’écrire. Zidane m’a appelé plus d’une fois. On a du lui rapporter quelques passages alors qu’il y avait 80% de bien et 20% de moins bien…mais c’est une histoire entre lui et moi. Je ne regrette pas, c’est mon histoire mais toute vérité n’est pas bonne à dire. Aujourd’hui, ça ne m’empêche pas de jouer au football et de m’éclater. Il y aura peut-être une suite mais après ma carrière… »

CFOOT

À lire également

Ricevete a lettera