Khazri : "Un beau match à jouer"

541006.jpg

Appelé pour la première fois en sélection Espoirs par Erick Mombaerts en novembre dernier lors des deux derniers matches de qualifications à l'Euro 2013 contre la Roumanie et la Slovaquie, Wahbi Khazri a le plaisir d'être de nouveau présent dans le groupe France, qui affrontera mardi soir (20h50) à Cannes l'Italie en amical. Seul représentant de la Ligue 2, le milieu de terrain bastiais, qui confirme depuis deux saisons l'étendue de son potentiel, évoque cette nouvelle expérience sous le maillot bleu, qu'il espère marquée par une première cape demain au stade Pierre-de-Coubertin.

Attablé à la terrasse de l'hôtel Radisson, où séjourne durant ce rassemblement les Bleuets, pour réaliser notre entretien Wahbi Khazri profite quelques instants des rayons de soleil mais aussi du moment présent. Il est vrai qu'à 21 ans, le milieu de terrain du Sporting Club de Bastia a tout pour être heureux. C'est d'ailleurs le seul représentant de L2 dans le groupe de 23 joueurs retenus par Erick Mombaerts. "C'est une grande fierté, précise le natif d'Ajaccio. La concurrence est forte pour être appelé en sélection Espoirs. Je dois ma présence ici à mon travail mais aussi à mon club, mes entraîneurs et mes partenaires. Le Sporting réalise une belle saison. Ces bons résultats me profitent".

"J'ai beaucoup progressé physiquement et techniquement"
Grand espoir du club corse qu'il a rejoint à 14 ans et avec lequel il a débuté en L2, à 18 ans, le franco-tunisien a réellement confirmé l'étendue de son potentiel la saison dernière en National. "Avant la descente, j'avais déjà disputé une quarantaine de matches en L2 lors des deux saisons précédentes, dont une vingtaine en tant que titulaire. Il est vrai que je manquais de constance dans mes performances. En National, je me suis affirmé. J'ai joué à plusieurs postes au milieu de terrain notamment celui de milieu défensif que j'ai découvert. Physiquement et techniquement, j'ai beaucoup progressé et cela m'a bien préparé pour la L2".

Champion du National après avoir survolé la saison, le Sporting Club de Bastia a surfé pour ce nouvel exercice sur la dynamique de la montée, occupant aujourd'hui la tête de la Ligue 2. Titularisé à 22 reprises par Frédéric Hantz dans un rôle de milieu offensif sur le côté gauche, Wahbi Khazri, auteur de six buts, n'est pas étranger à ces bons résultats. Vif, puissant et habile techniquement, il est l'une des révélations de la division. On a un bon groupe qui a peu changé. On s'apprécie et je prends beaucoup de plaisir sur le terrain en me donnant toujours à fond. Frédéric Hantz me fait confiance. Tout est réuni pour que je poursuive ma progression" analyse-t-il simplement.

"Avec Rémy Cabella, on allait à l'école ensemble à Ajaccio"
Nouvelle étape dans la jeune carrière du Bastiais, la découverte en novembre dernier de la sélection Espoirs lors des deux matches de qualifications du groupe 9 contre la Roumanie (3-0) et la Slovaquie (2-0). "Dans mon parcours, j'avais seulement effectué un rassemblement de début de saison en U18 avec Francis Smerecki. J'étais donc surpris et heureux de cette convocation. J'ai très vite été mis dans le bain par mes coéquipiers. J'avais la chance aussi de très bien connaître Rémy Cabella. Plus jeune, on allait à l'école ensemble à Ajaccio. Il jouait au Gazelec et moi à la JSA. On a souvent évolué l'un contre l'autre, précise-t-il. Je ne suis pas encore entré en jeu mais rien qu'aux entraînements, j'ai pu constater la qualité du groupe. Mon ambition est d'avoir un peu de temps de jeu pour montrer ce que je sais faire".

Pour un natif de l'Ile de Beauté, se mesurer au voisin italien est bien sûr une affiche très motivante. "Il y a bien sûr une petite rivalité sur le plan footballistique. Quel que soit l'adversaire, c'est un honneur de jouer avec l'Equipe de France mais il est certain que c'est un beau match à jouer. Les Italiens ont des bons joueurs et des bons résultats dans les éliminatoires de l'Euro 2013. Nous aussi, donc j'espère qu'on parviendra à faire la différence". Wahbi Khazri est en tout cas fin prêt à relever le défi. "Si le coach fait appel à moi, je me sens prêt. Comme avec le Sporting, je donnerai tout sur le terrain. Je me sens bien et c'est vrai que j'aimerais beaucoup connaître ma première sélection". Un cap que le Bastiais franchira peut-être mardi soir sur la pelouse du stade Pierre-de-Coubertin. Le coup d'envoi est programmé à 20h50.

Source : fff.fr

À lire également

Ricevete a lettera