La réaction des coachs

A l'issue du succès bastiais, Fréderic Hantz et Ludovic Batelli nous ont livré leurs impressions sur la prestation de leur équipe.

La reaction de Fréderic Hantz

Je reste frustré du fait que nous ne marquons pas depuis trois matches et je n'ai jamais connu ça en tant qu'entraineur. Les attaquants m'ont dit que ça allait venir, donc ils m'ont rassuré. Dans le jeu, nous faisons un bon match en se créant des situations même si c'est Amiens qui a eu les occasions les plus franches. Amiens est un peu comme nous, c'est une équipe qui doute un peu offensivement et qui n'a pu concrétiser ses occasions. Après, Magno Novaes a fait deux nouveaux arrêts et nous sommes contents de passer car on sait l'importance que revêt la Coupe de la Ligue pour des clubs de National. C'est aussi bien de gagner en étant moyen. Cela veut dire qu'il y a du travail et quand on sera bon, ce sera encore mieux !
Pour moi, les tirs au but ne sont pas une loterie. C'est un exercice technique et mental qu'il faut savoir bien réaliser. Mes joueurs ont été forts sur ce plan là, comme ils le sont depuis le début de saison.
Ma frustation reste donc sur le fait que l'on ne marque pas, je n'aime pas ça. Nous sommes une équipe a vocation offensive qui produit du jeu et nous sommes ni récompensés de nos efforts, ni justes dans les zones de décision. Il faut corriger ça très vite.

La reaction de Ludovic Batelli

Dans la mesure où on a eu plus d'ocasions de but que Bastia, on est déçu. Mais c'est le grand principe en football. Quand vous ne tuez pas le match, vous êtes punis. Ensuite, les tirs au but c'est la loterie. Maintenant, dans le contenu, il y a eu de l'intention, de la volonté, de l'engagement, du combat et de la générosité. Les garçons ne se sont pas complètement lâchés notamment dans les zones offensives. Je ne reproche rien aux joueurs et c'est un grand pas en avant, par rapport au néant total que j'ai vu samedi à Paris.

À lire également

Ricevete a lettera