Le Louis II était bleu

Visiblement, les "petites phrases" affichées par Marco Simone dans le vestiaire monégasque n'ont pas eu les effets escomptés. Submergés par une valeureuse équipe bastiaise et très exactement 1 036 supporters qui avaient fait le déplacement depuis l'île et toute la France, les hommes de Simone ont donc baissé pavillon face aux bleus.

Il y avait 3 024 spectateurs ce soir au stade Louis II selon les chiffres de la Ligue de Football Professionnel. Et 1 036 d'entre-eux étaient bleus, parqués dans la tribune visiteurs située derrière les buts. Si plusieurs dizaines d'autres "sympathisants" garnissaient les autres tribunes, c'est bien de la populaire que le ton était donné, et ce dès l'échauffement.
De quoi en faire pâlir plus d'un, notamment l'entraineur monégasque qui espérait quelques heures avant la rencontre « compter sur les supporters de Monaco. » Avant de rajouter qu'ils seraient « plus nombreux que ceux de Bastia. Et j'espère qu'ils seront là pour nous pousser. Je pense que quand Bastia joue à domicile, c'est quand c'est à Bastia, pas à Monaco. C'est chez nous, et on va essayer de faire respecter cette loi. »
La bataille médiatique terminée, les deux équipes se livraient donc à un beau duel, lequel était remporté à l'énergie par les bleus, dans une ambiance délirante et même débordante ! Car en tribune, le match était largement remporté par les turchini.
En effet, les centaines d'accaniti présents en Principauté pouvaient exprimer leur joie, leur Club devenait leader du championnat !

Vendredi, l'incroyable public de Furiani aura de nouveau rendez-vous avec son équipe pour tenter de faire tomber le dauphine rémois.

À lire également

Ricevete a lettera