Le SCB au révélateur angevin

Bastia_Clermont_082.jpg Avec Angers et Strasbourg au programme lors des deux prochaines journées, les bastiais entendent ramener quelque chose du Pays-de-la-Loire, pour s’éloigner encore un peu plus de la zone de turbulence… et respirer pleinement.

L’année 2009 a bien commencé pour les bastiais. Sortis vainqueurs d’un duel acharné avec les clermontois grâce à deux réalisations d’André et Marin, ils devront maintenant bonifier ce résultat en signant une performance à l’extérieur. Chose qui ne sera pas simple, car c’est du côté d’Angers qu’il faudra livrer la première bataille des matchs retour…
Solidement accroché à la cinquième place du classement, l’équipe de Jean-Louis Garcia est cette saison encore au rendez-vous. Rarement inquiétée sur sa pelouse, elle est maintenant invaincue depuis dix journées… soit depuis fin Septembre.
Pourtant, peu d’observateurs auraient parié sur un tel parcours à l’intersaison, surtout après le départ de Ben Khalfallah du côté de Caen. Mais à l’image de leur inépuisable capitaine Philippe Brunel, les blanc et noir forment avant tout une équipe compacte, difficile à manœuvrer et pétrie de talent.
Pour Bastia, il s’agira avant tout de ne pas revenir bredouille du Maine-et-Loire, pour ne pas recevoir Strasbourg dans quinze jours avec le couteau sous la gorge. Et si Bernard Casoni devra composer sans deux de ses défenseurs centraux (Meniri et Ben Zekri) qui sont blessés, il pourra compter sur l’ensemble de son milieu de terrain et de son attaque, en plus du retour de suspension d’Hassoun Camara. C’est donc le même groupe que la semaine passée qui fera le déplacement à Angers, à l’exception de Camara qui remplace Ben Zekri qui a subi une infiltration au genou cette semaine. Le onze de départ ne devrait pas non plus connaitre trop de modifications, si ce n’est que Marin pourrait se faire une place sur le côté droit, à la place de Barthélémy.

À lire également

Ricevete a lettera