Le SCB a fait ce qu'il fallait

IMG_5592.jpg Si mathématiquement le maintien n'est pas encore acquis, le Sporting l'a quasiment assuré en disposant de Vannes sans trop forcer (3-1) vendredi soir. Il restera désormais quatre batailles a disputer contre des concurrents directs avant de connaitre le dénouement du championnat.

Les bleus qui n'avaient pas le choix attaquaient pied au plancher la partie. Et d'entrée de jeu, Khazri alertait Costil qui était obligé de se détendre, avant de voir passer un coup-franc de Genest tout près de son poteau droit.
Fort logiquement, le portier vannetais devait s'incliner à la vingt-quatrième minute de jeu, lorsque André - après avoir combiné avec Genest - servait Khazri qui venait admirablement ouvrir le score dans un angle fermé. Dans la foulée, le jeune attaquant insulaire passait a deux doigts d'inscrire un doublé...
Tout comme Pierre-Yves André qui se faisait reprendre dans la surface bretonne après avoir été servi par Khazri. C'est alors que Sony Mustivar devait quitter ses partenaires à la suite d'un violent choc, mais Monsieur Guillard ne sévissait étonnement pas.
Alors que la pause s'approchait, le SCB allait faire le break par l'intermédiaire de Marin. Lancé en pleine course par Jau, il filait seul au but avant d'ajuster Costil pour le 2-0.
Soulagés par la tournure des évènements, les bleus démarraient la seconde mi-temps sur les mêmes bases et une frappe de Fabrice Jau trouvait la barre transversale. Puis, Vannes réagissait sur un coup-franc que Novaes arrêtait avec brio. Et sur le contre, Khazri avait a nouveau la possibilité d'accroitre l'avance des siens.
Finalement, c'est Fabrice Jau qui assurait la victoire au SCB à la suite d'un parfait une-deux avec Camara. La talonade de ce dernier mettait le numéro 26 bastiais dans les meilleures conditions pour fusiller le portier adverse et tuer le match.
Le dernier quart d'heure était toutefois pimenté par l'entrée intéressant de Rocchi et par la réduction du score vannetaise de Talmont à deux minutes de la fin des débats suite à un corner.
Le SCB peut souffler...

Consulter la feuille de match

À lire également

Ricevete a lettera