Le SCB rejoint par Dijon

IMG_3759.jpgBien que très entreprenant durant les trente premières minutes de jeu, le SCB ne s’est jamais remis du but inscrit par Carrière qui aura été l’un des grands artisans du succès dijonnais. Le DFCO se retrouve au même niveau que le Sporting au classement.

Durant près d’une demi-heure, les bastiais auront mené la vie dure à une formation bourguignonne en perte de vitesse ces derniers temps. Car même si ces derniers se distinguaient en début de partie sur coups de pied arrêtés, ce sont les insulaires qui ratèrent le coche. Il ne fallait pas grand-chose pour que Khazri et André n’ouvrent la marque sur des centres parfaitement dosés, avant que le jeune attaquant ne vienne buter sur Perraud et qu’une double tentative de Grimaldi ne passe à côté. Le Sporting avait alors laissé passer sa chance…
Car sur sa première frappe cadrée du match, Dijon ouvrait la marque. L’œuvre du chef d’orchestre Eric Carrière, qui bénéficiait d’un service d’Aubameyang pour battre Novaes, alors qu’il y avait sans doute un hors-jeu de position…
Du coup, les hommes de Bernard Casoni tentaient de refaire leur retard, mais Perraud se montrait de nouveau intraitable devant les attaquants bastiais.
Et petit à petit, Dijon prenait le meilleur sur un SCB plus timoré en seconde période. Cubilier devait même renoncer suite à une blessure, juste après que le DFCO eut doublé la mise sous la pression de Ribas qui obligeait Maire à commettre l’irréparable à l’heure de jeu. Les locaux tenaient leur victoire, la première depuis cinq rencontres, tandis que les bleus ne parvenaient pas à refaire surface.

Consulter la feuille de match

À lire également

Ricevete a lettera