Le SCB retombe dans ses travers

Nimes_Bastia_088.jpg En s’inclinant à Nîmes lors de l’ultime rencontre de l’année 2008, le Sporting n’a pu confirmer sa série de victoires entamée il y a quelques semaines à Vannes, ce qui permet aux joueurs à Cavalli de débloquer leur compteur à domicile.

On aurait pu espérer mieux comme fin d’année. Mais malheureusement, comme bien souvent, Bastia a relancé une équipe nîmoise dos au mur avant la rencontre. Pourtant, les bleus ont eu les occasions pour faire basculer la partie en leur faveur.
L’entame de match était rouge avec un premier coup-franc repoussé dans sa surface par Harek et une incursion de Bayod que Ben Zekri détournait en corner. Puis, un nouveau coup de pied arrêté en faveur des nîmois rasait la transversale de Novaes, avant que Dao ne remporte un duel très chaud avec Malm, en position de frappe devant le gardien bastiais. Les bleus ne se montraient dangereux que sur des dégagements poussifs de Puydebois. A quelques encablures de la pause, la rencontre prenait un autre tournant. Camara était exclu et Pierre-Yves André se blessait à la cheville sur une faute passée inaperçue d’un défenseur gardois. Mais c’est le SCB qui manquait de cueillir à froid les Costières, lorsque Genest parti dans le dos de la défense, croisait trop sa frappe…
Et dès la reprise, le numéro dix Corse mettait clairement à contribution Puydebois, qui sauvait son équipe. Nîmes reprenait alors le jeu à son compte et le tir de Colloredo ne trouvait pas le cadre. Bastia subissait de plus en plus. Malm et Bayod d’un tir sur le poteau et d’un retourné acrobatique, faisaient passer des frayeurs dans le dos des bleus. L’attaquant nîmois remettait ça dix minutes plus tard, sans plus de précision. La rencontre basculait à nouveau, lorsque Besnard était prié de rejoindre les vestiaires par l’arbitre. Et à dix contre dix, ce sont les locaux qui allaient prendre l’avantage… Maisonneuve lançait Colloredo qui n’avait plus qu’à remettre à Malm qui terminait le travail. Pour la première fois, Nîmes menait au score. Dans la lancée, Colloredo contraignait Novaes à réaliser une belle envolée. Pour Bastia, Barthélémy ratait le coche dans les dernières minutes, lorsque Ech Chergui repoussait le cuir sur sa ligne de but.

Consulter la feuille de match

À lire également

Ricevete a lettera