Le Sporting résiste à Nantes

Les bleus poursuivent leur préparation d’avant-saison et viennent d’obtenir le match nul face au FC Nantes (2-2). Bien organisés et créatifs en première période, ils se sont fait rejoindre à deux reprises par l’un des favoris de la Ligue 2.

img_9683 Dynamisés par leur succès sur Nice il y a deux jours, les bleus prenaient les choses en mains dès le début de la partie. C’est Florent Ghisolfi qui donnait le ton dès la septième minute de jeu avec une frappe tendue qui obligeait Alonzo à se coucher. Coureur donnait la réplique pour les canaris dans la foulée avec une tête piquée qui passait de peu à côté.
Peu avant la demi-heure de jeu, le Sporting passait la vitesse supérieure. Douglao faisait faute sur Gaffory mais l’arbitre laissait l’avantage aux bastiais et à Mehdi Meniri qui pouvait remettre à son coéquipier au dessus de la défense nantaise, laquelle pliait une première fois (1-0) face au réalisme de l’attaquant insulaire.
Et trois minutes plus tard, il s’en fallait de peu pour que la frappe instantanée d’Harek ne trouve la lucarne d’Alonzo.
L’orage passé, les nantais reprenaient des couleurs et la frappe d’Hanni passait au ras du poteau de Novaes. Toutefois, les corses ne se laissaient pas faire et il fallait une intervention nantaise pour contrer une tentative de Gaffory.
Mais alors que l’on se dirigeait vers la pause, le SCB allait se piéger lui-même. Ghisolfi faisait une faute de main dans la surface de vérité et Adriatsema exécutait la sentence (1-1).
A la reprise, Philippe Anziani alignait une seconde équipe avec moins de cadres et plus de jeunes. Dès la reprise, Jau servait parfaitement Niangbo qui se jouait de la défense nantaise pour doubler la marque devant un Kamenar impuissant (2-1).
Pour autant, les nantais ne se laissaient pas faire. A l’heure de jeu, Hanni alertait une première fois Goda qui repoussait le danger in-extremis. Mais deux minutes plus tard, le portier bastiais ne pouvait rien sur la lourde frappe de Dossevi des vingt mètres qui venait se loger sous sa barre transversale (2-2).
De nouveau revenu au score, le FC Nantes prenait cette fois-ci le jeu à son compte, sans pour autant se procurer d’occasions franches, malgré quelques défaillances bastiaises. Martial veillait pour la plupart du temps au grain, tandis que Goda sortait bien devant Nego à quelques minutes du terme des débats.
On se quittait donc sur un score de parité assez logique, ce qui permettait aux bastiais de conclure ce stage en Savoie sur une note positive.

Bastia 2-2 (1-1) Nantes
Stade d’Aime.
200 spectateurs environ.

But(s) : Gaffory (26’) et Niangbo (47’) pour le SCB, Adriatsema (43’ sp.) et Dossevi (61’) pour Nantes.
Avertissement(s) : aucun.

Bastia
1ère mi-temps : Novaes, Harek, Lingani, Meniri, Cubilier, Kambou, Ghisolfi, Moizini, Rocchi, Gaffory, André.
2ème mi-temps : Goda, M’Bango, Martial, Ben Zekri, Dunjic, Gomez, Jau, Sanogo, Khazri, Niangbo, Zanou.

Nantes
1ère mi-temps : Alonzo, Jarjat, Douglao, Sasso, Akouassa, De Freitas, Hanni, Bonnes, Coureur, Babovic, Adriatsema.
2ème mi-temps : Kamenar, Lusinga, Mareval, Nego, Dossevi et N'Diaye entrent en jeu.

Réactions et photos à venir ce week-end.

À lire également

Ricevete a lettera