Le Sporting sans trembler

IMG_4372.jpg C’est avec assez maîtrise que les bastiais ont ramené le point du match nul des Ardennes, où ils ont fait bonne figure et auraient même pu l’emporter sur la fin si la frappe de Marin n’avait pas trouvé la barre.

Quasiment maintenues, les deux formations se livraient à un round d’observation en début de match, même si Marin pour les bleus allumait la première mèche au bout de dix minutes. Sedan répliquait quelques instants plus tard par Mokaké qui était signalé hors-jeu.
Et alors que les débats étaient relativement équilibrés, Gueye prenait à défaut l’arrière garde Corse et filait seul au but pour crucifier Novaes (1-0).
Cette ouverture du score libérait paradoxalement les bastiais qui se créaient une grosse occasion par Khazri, qui sollicitait Regnault. Dans la foulée, le corner de l’intenable « minot » insulaire obligeait le portier sedanais à repousser le cuir, ce qui profitait à Marin qui deux minutes après le but sedanais, se rappelait au bon souvenir de Louis Dugauguez en remettant le SCB en piste (1-1).
Par la suite, la partie baissait d’intensité. Il fallait attendre la seconde période pour voir les locaux repartir de l’avant, mais Novaes veillait au grain. En effet, le gardien brésilien s’interposait à deux reprises devant les attaquants ardennais pour préserver l’essentiel. Le CSSA devait même terminer la rencontre à dix, lorsque Sekour se blessait au genou quelque temps après son entrée en jeu.
Du coup, les bastiais pouvaient repartir à l’abordage… Rocchi lançait Cherrad qui venait buter sur Regnault. Bastia pouvait encore plus s’en vouloir à cinq minutes du terme de la partie lorsque Marin donnait le tournis a son ancienne équipe avant de voir sa frappe mourir sur la barre transversale.
Enfin, Monsieur Biton remettait les deux formations à égalité, lorsqu’André était expulsé, pour un très léger accrochage avec Rozic, qui étai d’ailleurs lui aussi averti… d’un carton jaune…

Consulter la feuille de match

À lire également

Ricevete a lettera