L'efficacité a fait la différence

Le SCB a été mouché 3-0 en amical contre le promu Evian Thonon Gaillard. Mené par le plus petit des écarts à la pause après avoir eu la maitrise du ballon et les occasions pour égaliser, il a flanché physiquement par la suite. L'entraineur avait instauré un turnover pour l'occasion...

Le technicien bastiais avait carrément décidé de faire tourner son effectif à l'occasion de la confrontation de ce soir face aux savoyards. Ainsi, les titulaires du précédent match se retrouvaient tous sur le banc de touche à l'exception de Khazri, tandis que Jérome Rothen était ménagé.
Malgré cela, ce sont les bleus qui prenaient le jeu à leur compte et se créaient même la première occasion chaude par l'intermédiaire de Robail, qui passait tout près d'ouvrir le score. Mais Laquait sortait le grand au bout de cinq minutes. Ce dernier allait d'ailleurs être à l'origine du but des locaux. Car dans la foulée, Barbosa mettait Bérigaud sur orbite, lequel venait battre Agostini pour la première fois de la soirée.
Revigorés par cette ouverture du score, les locaux allaient ensuite se montrer plus transcendants dans leurs contres. Car ce sont bel et bien les bleus qui avaient toujours le monopole du ballon et poursuivaient leurs efforts offensifs. La tentative la plus nette était a mettre à l'actif de Khazri qui trouvait la transversale suite a un coup franc tiré peu avant la vingtième minute de jeu. De l'autre côté, on pouvait compter sur les bonnes interventions d'Agostini qui repoussait la frappe d'Andante avec brio.
Les gardiens étaient décidément très en vue ce soir… La confirmation ne tardait d'ailleurs pas a arriver lorsque Laquait sauvait une nouvelle fois les siens sur les tentatives d'El Azzouzi, Khazri et surtout Mustivar.
Finalement, on assistait a une partie plutôt animée d'un côté comme de l'autre, et on sentait les bastiais capables de revenir a tout moment… même s'il est vrai que les insulaires baissaient d'intensité physique en fin de mi-temps. Ce qui se traduisait par des incursions de Dja Djédjé, Khelifa ou encore Bérigaud, ce dernier touchant même le poteau.
Le quart d'heure de répit était donc le bienvenu pour les 22 acteurs de cette partie.
A l'issue de celui-ci, Bernard Casoni apportait du sang-neuf a sa formation en faisant entrer neuf nouveaux éléments, à l'inverse de son homologue qui décida de reconduire le même collectif.
Du coup, l'intensité du match allait baisser d'un cran, et au fil des minutes, le Sporting allait regretter de ne pas avoir su concrétiser ses temps forts de la première période.
Il le payait d'ailleurs dès la 55ème minute, lorsque Adnane venait ajuster Agostini pour le deux à zéro. Dès lors, les deux équipes se contentaient de gérer leurs efforts, tant la préparation en cours semblait émousser tout ce beau monde, surtout du côté bastiais. Frédéric Hantz ne tardait d'ailleurs pas a apporter quelques ajustements en faisant rentrer progressivement les titulaires de Brest. Mais hormis une tentative de Suarez et une tête de Genest, ces derniers ne parvenaient pas a inverser la tendance contre une équipe d'Evian qui affichait sa star Sidney Govou. L'ex-lyonnais passait même tout près d'inscrire le troisième but de la partie après un show qui aura laissé la défense bastiaise de marbre.
Ce ne fut que partie remise, puisqu'à une minute du temps additionnel, Sagbo ne laissait aucune chance à Agostini en catapultant le cuir au fond des filets. La messe était dite.
Dès demain, les bastiais poursuivront leur lourd travail physique en effectuant une première séance le matin, avant de se rendre en haute-montagne pour faire du VTT…

À lire également

Ricevete a lettera