Nicolas Marin : «mouiller le maillot»

Signature_Marin_013.jpg Tout juste après avoir paraphé son contrat en fin de matinée, Nicolas Marin a répondu aux questions des journalistes présents au Stade Armand Cesari. Retrouvez sa première interview sous les couleurs bastiaises.

« Quel bilan fais-tu des quelques mois passés en Angleterre ?
C’est une expérience qui a tout simplement été négative. J’ai été recruté dans les derniers jours du mercato cet été par Paul Sturrock, le Manager du Club. Mais il ne m’a en fait jamais donné ma chance. C’est inexplicable. Si je n’avais pas été bon j’aurais vite compris, mais là je n’ai même pas pu jouer. Du coup, je n'ai insister pour rester. La page est désormais tournée…

Pourquoi avoir signé à Bastia ?
J’ai rapidement senti que tous les gens d'ici avaient une grande volonté de me faire venir. Je n’ai d’ailleurs pas tergiversé longtemps, surtout que je connais plusieurs personnes dont Christian Villanova, qui m’avait fait grandement confiance à Saint-Etienne. Ce sont des facteurs très appréciables, je suis vraiment très heureux d’être ici et je tiens à remercier tout le monde.

Comme tu le soulignais, tu vas retrouver plusieurs personnes que tu connais ?
Tout à fait. J’ai déjà pu évoluer avec Fabrice Jau à Saint-Etienne puis à Sedan, ainsi qu’avec Fred Mendy chez les Verts qui sont des garçons que j’apprécie vraiment. C’est toujours un plus d’arriver dans un club et de connaitre quelques personnes, surtout si elles ont du vécu. Cela facilite l’intégration.

Peux-tu nous en dire un peu plus sur toi ?
J’ai été formé à l’AJ Auxerre au poste de milieu droit offensif. Puis c’est Saint-Etienne qui m’a donné ma chance où j’ai vécu de grands moments et une montée en Ligue 1. J’ai par la suite rejoint Sedan où j’ai là aussi connu une accession à l’étage supérieur. J’ai donc pu évoluer une nouvelle fois dans l’élite avant de partir pour Lorient la saison suivante. Avant donc de porter les couleurs de Plymouth et Bastia. Sinon, je suis quelqu’un d’introverti, qui ne parle pas énormément. Mais j’espère sincèrement amener un vrai plus au SCB et surtout mouiller le maillot.

C’est l’occasion pour toi de rebondir ?
Je suis ici pour faire quelque chose de bien. Ça passera naturellement par beaucoup de travail pour arriver à être le plus compétitif possible. Il faut que je mette toutes les chances de mon côté. J’espère également apporter à l’équipe l’expérience que j’ai pu acquérir en Ligue 2 avec deux accessions.

N’est-ce pas difficile de prendre le train en marche ?
Il faudra bien évidemment abattre beaucoup de travail pour rester au top niveau. Je suis frais, il faut que je retrouve le rythme de la compétition, même s’il n’y a pas eu de trêve en Angleterre. J’ai donc pu sérieusement m’entrainer et je veux démontrer que j’ai ma place à Bastia. Je suis en tous cas très motivé. »

À lire également

Ricevete a lettera