Nîmes/Bastia : déjà décisif...

Bastia_Ajaccio_023.jpg C’est à Nîmes que le Sporting va clôturer son année 2008 avec pour unique ambition de ramener les trois points et passer les fêtes au chaud… Un challenge compliqué mais loin d'être irréalisable pour les bleus.

Des fins d’années bâclées…
Avec un match remis à Reims en 2007, un nul acquis au même endroit en 2006, un nul concédé face à Montpellier en 2005 et des défaites devant Lens et Lille en 2004 et 2003, le Sporting a pris la très mauvaise habitude de terminer ses années en queue de poisson…
Mais il est grand temps que cela cesse… Car le déplacement à Nîmes devra obligatoirement se solder par une victoire. D’une part parce que les « crocodiles » n’ont toujours pas remporté le moindre succès à la maison et d’autre part, parce que le SCB a un très gros coup à jouer avant la trêve des confiseurs. En chuté libre à l’automne, c’est grâce a deux importants succès glanés à Vannes et face à Ajaccio qu’il s’est redonné le droit d’espérer dans un championnat décidemment très indécis, où les leaders s’essoufflent à leur tour.
Situé actuellement à six points du premier relégable et à sept du troisième, Bastia sera vendredi soir sur un siège à bascule. Evidemment, tout cela passera forcément par un résultat positif dans le Gard…
En tous cas, Bernard Casoni et son équipe partiront dans l’optique de l’emporter afin de passer des vacances tranquilles, malgré une frustrante élimination en Coupe. Ce sont d’ailleurs les mêmes éléments à quelques exceptions près qui tenteront d’effacer la mauvaise partition jouée à Clermont…

Nîmes veut y croire
Une chose est certaine, le Nîmes de demain soir sera différent des précédentes sorties. Car après la sanglante défaite devant Bayonne en Coupe de France ce week-end, il y a eu des changements dans le Gard. L’entraineur Jean-Luc Vannuchi a été remercié par sa direction avant d’être remplacé par une vieille connaissance du football Corse, un certain Jean-Michel Cavalli. Tandis que dans le même temps, Kébé était transféré à Strasbourg. Du coup, ce sont des « crocodiles » regonflés à bloc qui affronteront Bastia avec la grande espérance d’enfin remporter une rencontre aux Costières pour enfin éradiquer la série noire.

À lire également

Ricevete a lettera