Pour enfin respirer ?

Boulogne_Bastia_210.jpg Vainqueur lors de ses deux précédentes sorties, le Sporting entend plus que jamais faire d’Armand Cesari une forteresse imprenable en enchainant ainsi par un nouveau succès. Mais méfiance, Boulogne est l’équipe surprise de ce championnat…

Bastia veut se rapprocher du maintien…
Jamais cette saison le Sporting n’a réussi a aligner trois victoires en championnat. Pourtant l’occasion s’était déjà présentée à deux reprises pour les bleus qui avaient échoué devant Amiens (2-2) en Septembre, puis à Nîmes trois mois plus tard (0-1).
C’est donc avec grande prudence qu’il faudra prendre la venue d’une formation boulonnaise actuellement en convalescence. Toutefois, le Sporting aura certainement plus d’un atout a faire valoir…
Vainqueur dans la douleur face à Tours, il a su retrouver une grande force de caractère en Picardie pour décrocher la victoire de fort belle manière, ce qui le fait basculer dans une assez confortable neuvième place au classement, après avoir connu quelques semaines assez mouvementées.
Mais ce qu’il faut retenir, c’est sans doute que les bleus arrivent enfin à faire basculer les matchs en leur faveur, notamment dans le dernier quart d’heure où ils avaient pris la fâcheuse habitude de laisser filer un grand nombre de points. Il faut donc espérer qu’ils pourront continuer sur la lancée, malgré l’absence de neuf joueurs...
Du coup, Bernard Casoni devra une fois de plus se creuser les méninges pour établir un onze de départ, surtout en défense où Féthi Harek, Mehdi Meniri et Issoumaila Dao manqueront à l’appel. Et en cas de grosse fatigue d’Arnaud Maire (grippé cette semaine), c’est Eric Cubilier qui pourrait prendre position dans la charnière centrale au côté de Ben Zekri… Alors que Fabrice Jau est d’ores et déjà forfait.
Fort heureusement, Malek Cherrad et Pierre-Yves André effectueront leur retour, mais pourront ils être alignés d’entrée ? Réponse demain soir sous les coups de 20 heures…

… et rejoindre Boulogne
Après avoir « sauvé sa peau » dans les arrêts de jeu de l’ultime journée de championnat 2007/2008, l’USBCO a cette saison réalisé une très grande première partie de championnat, défrayant totalement la chronique. Il a d’ailleurs fallu attendre la onzième journée de championnat pour voir les boulonnais concéder leur première défaite de la saison contre Sedan, dans leur stade de la Libération. Une défaite vite digérée par les hommes de l’ancien bastiais Philippe Montanier, qui se retrouvèrent même leaders le soir d’une victoire à Ajaccio fin Novembre.
Mais depuis début Janvier et une victoire salvatrice devant le voisin lensois, rien ne va plus pour les nordistes. Battus à quatre reprises au cours de leurs cinq dernières sorties, ils voient leurs chances d’accession s’éffilocher petit à petit. D’autant plus que les rouge et noir jouent sur un autre tableau, celui de la Coupe de France où ils ont brillamment écarté Caen, et recevront dès Mardi prochain Toulouse, pour un match qui doit forcément déjà être dans beaucoup de têtes.
Avant cela, il leur faudra livrer une bataille du côté de Furiani face à des adversaires qui en cas de succès, reviendraient a leur niveau. Ce sera vraisemblablement sans Mouyokolo qui était en soins toute la semaine, en compagnie de Perrinelle et Sané. Cependant, Montanier et Troin pourront compter sur leur infaillible duo Blayac – Thil, qui a déjà frappé à quinze reprises depuis le mois d’Août…

À lire également

Ricevete a lettera