Sur un air de déjà vu...

Comme au Havre, Troyes ou Reims, le Sporting a chuté alors que le succès lui tendait les bras. La faute à un manque d'agressivité sur le plan offensif et une nonchalance défensive. Du coup, l'écart se ressert sérieusement au classement...

Comment Bastia a t-il pu laisser filer les trois points aux tangos ce soir ? C'est toute l'analyse que devra faire Frédéric Hantz dans les prochains jours avec ses joueurs.
Car cette quatrième défaite laisse une nouvelle fois un goût d'inachevé en travers de la gorge.
Tout avait pourtant bien commencé pour les bleus qui rentraient correctement dans leur match, se créant ainsi quelques opportunités de s'ouvrir le chemin du but. Et même si Lebouc pour Laval s'octroyait l'occasion la plus nette du début de partie, Rothen et les siens répondaient rapidement sur de multiples assauts, notamment en fin de première période où le but lavallois fut assiégé par les Corses.
Ludovic Genest passait d'ailleurs tout près de tromper son ex-coéquipier Balijon, sur une tête qui venait raser son montant.
Voilà tout pour ces quarante-cinq premières minutes bien pauvres en occasions de but, mais qui voyait l'équipe bastiaise dominer les débats.
À la reprise, les locaux tentaient de reprendre le jeu à leur compte, sans toutefois y parvenir. En fait, seul Lebouc venait inquiéter Novaes, impeccable sur sa ligne de but. Faute d'avoir des occasions à se mettre sous la dent, les deux équipes se frictionnaient quelque peu, obligeant ainsi l'arbitre a sortir son carton jaune à de multiples reprises.
Jusqu'à cette fameuse 85ème minute, où l'ancien ajaccien Viale, entré au jeu au coeur de la seconde période, venait changer le cours de la partie en profitant d'une erreur de la défense bastiaise pour adjuger les trois points à son équipe. Juste avant que Gimbert ne touche la transversale...
Malgré un léger sursaut en toute fin de rencontre , Bastia ne trouvait toujours pas de ressources morales pour faire basculer la partie en sa faveur... Et c'est là où le bât blesse !

À lire également

Ricevete a lettera