Torna crede è marchjà...

I turchini s'approntanu à mettesi torna in via venneri contr'à Troyes, pè u contu di a sesta ghjurnata di campiunatu. Cum'è di solitu, u viaghju si presenta difficiule à neguzià pè u SCB, contr'à una squadra di u listessu livellu.

[tab: Corsu]
Cun sei punti pigliati, l'ESTAC sperava siguramente un miglior principiu di stagione. Ma ci vole à dì chì u calindariu ùn hà micca risparmiatu l'omi di Jean-Marc Furlan chì si sò strufinati subbitu contr'à Monaco è Lens, senza esse ridiculi. A prova, per i so dui ultimi scontri anu pigliatu quattru punti nant'à sei... Eccu chì puderà dà l'idee à Benjamin Psaume è a so squadra chì cercanu sempre un macciu riferenza in casa soia.

È puru, nunda serà semplice contr'à a nostra generosa squadra bastiaccia. In più mancheranu parechji puntelli di u cullettivu di Troyes, cum'è Drouin, Camara, Thiago è Sidibé pè ragioni diverse, mentre chì Bettiol ferma incertu pè a partita. Quantunque, l'ESTAC puderà cuntà nant'à i so dui novi acquisti Thuram è Cacérès, chì sò candidati à una piazza di titulare...

Sì l'Esperance ferma nant'à una vittoria è una partita para, u Sporting ellu hè nant'à una disfatta è una partita para... Ma quantunque, sì l'omi di Frédéric Hantz anu avutu un colpu di fatiga contr'à Clermont, sì sò richjappati bè sabbatu in Aiacciu, vincendu cun talentu contr'à una furmazione di Lega 1. Una partita chì hà permessu à Toifilou Maoulida di sbluccà u co cuntore di rete è à tempu di fà u pienu di cunfidenza pè stu longu spiazzamentu.

Hè un veru puntu pusitivu pè l'intrenore bastiacciu, chì, cum'è pè u challenge Michel Moretti, duverà tribulassi u ciarbellu per cumpone a so squadra, tantu i candidati ùn mancanu micca in attaccu cum'è in difesa cù l'entrate di Marque, Cahuzac, Genest o ancu Diallo.

È qualsiasi u risultatu, hè in u spiritu chì i nostri turchini duveranu esse presenti, cum'è l'anu fatta d'altronde dapoi lugliu 2010 è u principiu di sta bella aventura !

UNITI VINCEREMU !

Traduttu dà PPDC
[tab: Français]
Y croire et avancer... Les bleus s’apprêtent à remettre les machines en route ce vendredi à Troyes, pour le compte de la sixième journée de championnat. Un voyage qui comme de coutume s’annonce difficile à négocier pour le SCB, face à une équipe troyenne d’égale valeur.
Avec six points pris, l’ESTAC espérait sans doute un meilleur début de saison. Mais il faut le dire, avec le calendrier n’a pas épargné les hommes de Jean-Marc Furlan qui se sont frottés d’entrée de jeu à Monaco et Lens, sans jamais démérité. Et pour preuve, leurs deux dernières rencontres furent des plus satisfaisantes avec quatre points glanés sur six… De quoi donner de bonnes idées à Benjamin Psaume et ses coéquipiers qui cherchent encore un match référence à la maison.
Pour autant, rien ne sera simple face à notre généreuse équipe bastiaise. D’autant plus que plusieurs pièces maitresses du collectif troyen devraient manquer à l’appel, comme Drouin, Camara, Thiago et Sidibé pour diverses raisons, tandis que Bettiol demeure incertain. Néanmoins, l’ESTAC pourra compter sur ses deux nouvelles recrues Thuram et Cacérès, qui postuleront dès demain à une place de titulaire…

Si l’Esperance reste sur une victoire et un nul, le Sporting est lui sur une défaite et un nul… Toutefois, si les hommes de Frédéric Hantz avaient accusé un coup de fatigue face à Clermont, ils se sont bien rattrapés ce samedi du côté d’Ajaccio, en remportant avec brio leur confrontation contre une formation de Ligue 1. Une rencontre qui a d’ailleurs permis à Toifilou Maoulida de débloquer son compteur but et par la même occasion de faire le plein de confiance pour ce fastidieux déplacement.
Un sacré plus pour le technicien aveyronnais, qui devra, comme ce fut le cas pour le challenge Michel Moretti, creuser ses méninges pour composer un onze de départ, tant les postulants ne manquent pas en attaque comme en défense avec les entrées de Marque, Cahuzac ou encore Diallo.
Et quel que soit le résultat, c’est bien dans l’état d’esprit que nos bleus se devront d’être présents, comme c’est d’ailleurs le cas depuis Juillet 2010 et le début de cette belle aventure !

UNITI VINCEREMU !

À lire également

Ricevete a lettera